Economie

La fausse pénurie de sucre serait le fruit d’un complot monté de toutes pièces

sucre-Cameroun-Usine

Valentin Mbarga Bihina, le directeur du commerce intérieur au ministère du commerce (Mincommerce) a conduit une délégation mercredi 25 Mars 2015 à l’usine de la Société sucrière du Cameroun (Sosucam) à Mbandjock. L’objectif était de constater par lui-même qu’il n’y a pas de pénurie du sucre sur le marché comme mentionné en début de semaine dans les chaînes de télévision.

«Nous sommes en production. Nous produisons à peu près 800 tonnes jour et vous avez pu évaluer vous-même la disponibilité des stocks actuels sur l’ensemble de nos magasins. On tourne quand même autour de 46 000 tonnes de sucre pour la couverture des besoins nationaux »,

a tenu à préciser au micro de la Crtv Jean-François Tsama, le directeur commercial de la Sosucam. En effet, dans les magasins de Mbandjock et Nkoteng, il y a du sucre partout ; et dehors, les engins font des allées et retours entre les plantations et les aires de stockage où ils déversent la production journalière de canne à sucre en attente d’exploitation.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Difficile, au vu de la quantité de sacs de sucre entreposés en ces lieux, de justifier la prétendue pénurie du sucre sur le marché Camerounais. Tourjours d’après le Directeur commercial de la Sosucam, Jean-François Tsama « La seule période susceptible de provoquer des pénuries du fait d’une forte consommation du sucre est celle de juin (avec le début probable du jeûne du ramadan le 15 Juin 2015 Ndlr). Hors d’ici là 126 000 tonnes de sucre seront disponible dans nos magasins. ».

La pénurie supposée serait le fruit d’un complot ourdi par les importateurs de sucre qui ne peuvent plus exercer cette activité suite à un arrêté du Ministre du commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana. Depuis six mois en effet, ce dernier a pris une décision interdisant jusqu’à nouvel avis, toute importation de sucre au Cameroun.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top