Warning: getimagesize(/home/thierryk/www/wp-content/uploads/2015/09/Emmanuel-Pondi.jpg): failed to open stream: No such file or directory in /home/thierryk/www/wp-content/plugins/mashsharer/includes/header-meta-tags.php on line 270
Features

La fabrique des abrutis : Emmanuel Pondi rejoint Pougala dans la poubelle Afrique Media

Emmanuel-Pondi

On ne savait pas que le Pr Emmanuel Pondi  est un adepte de la théorie du complot occidental contre le Cameroun. Il a récemment invité à N’Gaoundéré des jeunes d’associations du grand Nord à une conférence pour les intoxiquer sur un certain « complot » de déstabilisation du Cameroun…
 
Pour faire bref, les attaques terroristes de Boko Haram et les atteintes à la paix sociale au Cameroun sont, d’après l’orateur, une mise en scène des Occidentaux pour s’approprier nos richesses…D’où sa démarche qu’il qualifie d’ « éveil de conscience ».  Pour un enseignant d’université, sa démonstration relève carrément de la sorcellerie… et se fonde essentiellement sur 2 éléments:

  1. Le Cameroun dispose d’énormes richesses. Et de nouvelles ressources ont été récemment découvertes.
  2. Le gouvernement Biya a attribué « la plupart des marchés… à la Chine, au Brésil, à l’Inde, etc » Sur ce deuxième point précisément, nous aurions tellement espéré l’entendre fournir des données chiffrées, des indices sur la valeur et l’importance stratégiques de ces marchés, afin de faire une comparaison avec la portion congrue reçue par les pays présentés comme « ennemis de la nation »…

J’aurais également tellement voulu entendre Emmanuel Pondi, commissaire aux comptes au sein du RDPC, critiquer la politique bienveillante du gouvernement à l’égard de ces « ennemis » ou donner son avis sur les relations (par exemple avec la France) dites « excellentes » ou « au beau fixe », selon le gouvernement. 
 » Le Cameroun est le premier partenaire de la France en matière de coopération (économique) et de sécurité en Afrique… », dixit porte-parole du gouvernement. Alors, de qui se moque Emmanuel Pondi? On aurait aussi voulu l’entendre dénoncer les aides (en matière de renseignement, de logistique, etc.) que reçoit le Cameroun contre Boko Haram. Aides fournies principalement par des puissances occidentales (USA, France, Allemagne, etc.) et dont se glorifie le Chef de l’Exécutif et du RDPC. Pourquoi prendre des jeunes pour des moutons? Afrique Média a tellement bien préparé le terrain pour permettre à certains esprits d’approcher des Camerounais avec la tromperie et la diversion.

S’agissant de son premier point, on aurait pu espérer (plutôt que de rabâcher un vieux discours sur la convoitise de nos richesses) que l’ex-directeur d’une école des relations internationales, informe son auditoire sur la réalité et les dangers du phénomène jihadiste mondial, sur cette Internationale islamiste terroriste et diabolique qui tue dans la quasi-totalité des pays, au nom de l’islam ou d’Allah ( Al Qaida, Organisation de l’Etat islamique dont Boko Haram est le groupe ouest-africain). Que non! Il vit dans son microcosme camerounais et a choisi d’abrutir des jeunes, comme si un « éveil de conscience » fondé sur l’affabulation,  allait faire reculer les frontières d’une idéologie meurtrière…Si donc le Cameroun est victime de ses richesses, pourrait-il également prendre le temps de citer les richesses récemment découvertes au Tchad, Niger, Nigéria, etc. et qui justifient les attaques terroristes contre ces pays?

Quelles explications le politologue apporte-t-il aux attaques jihadistes de Paris, de Tunis, de Sousse, Garissa, d’Ottawa, Montréal, Cheikh Zouweid,  etc? Peut-il nous dire quelles (nouvelles) richesses justifient les attaques terroristes dans ces villes? Et quels pays voudraient déstabiliser la France, les USA, le Canada, la Tunisie, le Nigéria, l’Egypte, etc.?

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En dehors du Cameroun ou de l’Afrique, où peut-il aller faire admettre de telles élucubrations? Ou déclarer que les attaques au Cameroun et ailleurs de Boko Haram sont le fait de certains pays occidentaux,  avides de richesses? Ne lui jetterait-on pas des œufs pourris? Curieux qu’il ait échappé à cet « intellectuel » que Boko Haram a plutôt prêté allégeance à Daech et pas aux Occidentaux! Etonnant qu’il ne se souvienne pas que le Cameroun a déclaré (à partir du sol français) la guerre à BH et pas aux Occidentaux!
 
Jadis, la parole des universitaires était la parole de la Science. Aujourd’hui, une certaine intelligentsia camerounaise est en train de battre tous les records d’ignominie et d’irresponsabilité. Jusqu’où ira le Cameroun avec ses intellectuels-poubelles?

Comme Pougala, Emmanuel Pondi est dangereux pour la société et pour lui-même. Boko Haram et les groupes terroristes utilisant cette même rhétorique antioccidentale, a-t-il au moins conscience que son discours pourrait malheureusement préparer idéologiquement certains de nos jeunes musulmans à une carrière terroriste? 
  
Quel esprit sérieux et normal peut vraiment croire que ce sont les Occidentaux qui envoient Boko Haram incendier nos villages et égorger de paisibles villageois? Ou des fous d’Allah se faire exploser à Maroua, Fotokol, Kerawa, Mora, etc.? En concédant même l’hypothèse que ces terroristes sont des envoyés de l’Occident, ces noirs et Africains, auteurs d’attentats-suicides (contre l’Afrique, contre nous et contre nos parents), ne devraient-ils pas être, les plus coupables et les plus punissables par rapport à leurs « commanditaires »? Du point de vue africain, lequel est le plus blâmable et condamnable? L’individu qui est allé tuer ses propres parents ou celui qui l’a envoyé?

Etant donné que Pondi ne croit pas au projet de califat de BH, le gouvernement devrait songer à mandater ce formateur de diplomates, pour aller dans la forêt de Sambisa, négocier la paix avec Shekau et ses lieutenants. Il aurait ainsi (loin des amphithéâtres) l’opportunité (d’un bel apprentissage pratique) de leur expliquer comment BH est instrumentalisé pour déstabiliser le Cameroun et tuer des Africains…A quoi servent de grandes connaissances théoriques et le nombre de diplômes quand on vit dans un monde irréel?  
 
Après les derniers attentats de Kerawa du 13 septembre 2015, un étudiant a eu cette réaction: « Boko Haram n’existe pas. C’est la politique… On connait ceux qui organisent ça ». Cet étudiant est probablement une des victimes des théoriciens du complot comme Pondi.

Les raisonnements simplistes n’ont pas valeur de preuve. Et l’opinion camerounaise ne peut indéfiniment se contenter des affirmations gratuites sans fondement. D’ailleurs, les personnes qui propagent de fausses informations, devraient être interpelées afin de produire des preuves de leurs accusations. Car nous sommes un pays en guerre et certains individus ne peuvent continuer de nous priver de « preuves » contre ces pays qui nous « déstabilisent » ou nous font la guerre par procuration… 
En réalité, nous savons que la démarche de Pondi et Cie, relève des agendas cachés du pouvoir et de ses héritiers. Car les ténèbres facilitent la marche de ceux qui veulent conserver le pouvoir et qui instrumentalisent la haine de l’Occident comme rempart contre l’alternance et la démocratie. Pougala a au moins reconnu rouler pour le pouvoir. A quand le tour de Pondi ? Seuls des naïfs (de l’opposition) participent à un jeu contre eux-mêmes…

Populaires cette semaine

To Top