Economie

la douane vend aux enchères les conteneurs en long séjour au port de Douala

douane-bangui-Tchad-au-port-de-Douala-Cameroun-conteneurs-Dédouanement

Selon un communiqué reçu à notre rédaction, la Douane camerounaise relance demain lundi 20 avril 2015, les opérations de vente aux enchères des marchandises conteneurisées, en long séjour sur le Terminal à conteneurs du Port autonome de Douala.

Cette opération qui se déroulera à l’ancienne place de l’Udeac, lancée par Mme le Directeur général des Douanes prévoit en effet la vente aux enchères de 1.000 conteneurs séjournant au terminal à conteneurs depuis plus de 90 jours. Elle permettra d’accélérer de renforcer la décongestion en cours du Terminal à conteneurs.

Il s’agit en effet de l’implémentation de la Note signée le 18 novembre 2014 par Monsieur le Ministre des Transports qui prescrivait « le transfert immédiat par DIT, sur la place de l’Udeac aux frais, risques et périls des importateurs, de tous les conteneurs de plus de 90 jours sur le terminal » et « l’accélération des ventes aux enchères suivant la réglementation douanière ».  En effet, l’article 273 du Code des Douanes stipule que tout conteneur séjournant dans un port au-delà de 90 jours peut être vendu aux enchères.

Avec le concours de la Direction générale du Port autonome de Douala, des conteneurs sont progressivement transférés du Parc DIT pour la zone d’entreposage longue durée située à l’ancienne place UDEAC-COTCO. Ces conteneurs seront donc dès le 20/04/2015 susceptibles d’être vendus aux enchères par la Douane sans aucune forme de notification au client.

A ce titre, les listes des marchandises concernées, sont publiées au fur et à mesure du dépouillement des sommiers sur le site web de la douane (www.douanescustoms.cm) et affichées sur plusieurs espaces d’entreprises portuaires, notamment au Guichet Facturation DIT.

Cette opération de vente aux enchères va libérer les espaces et créer la fluidité au terminal à conteneurs. Il permettra au port de Douala de conforter la décongestion amorcée depuis quelques mois.

Explications

Félicien MBALLA, Commandant Douanes camerounaises, en charge de la vente aux enchères: «Même si vous payez tous vos frais, les conteneurs restés au port pendant plus de 90 jours seront vendus et aucune réclamation n’est acceptable»

 

Commandant Felicien Mballa

Qu’est-ce qui explique le démarrage de cette vente aux enchères des conteneurs à partir du 20 avril 2015 ?

Depuis jeudi 16 avril dernier, nous avons commencé la préparation de cette vente aux enchères en déposant les conteneurs dans un espace aménagé ici à la place de l’Udeac et en scannant les conteneurs. Par ailleurs, nous procédons a à ces ventes parce que la haute hiérarchie a prescrit à la Direction générale des Douanes la systématisation des ventes aux enchères. S’appuyant sur ces hautes instructions et conformément au Code des Douanes de la Cemac en son article 173 qui prescrit la vente aux enchères des conteneurs en long séjour de 90 jours dans le port, 700 conteneurs sont déjà positionnés et seront vendus aux enchères. Les opérateurs économiques doivent comprendre que la zone portuaire pas un espace de stationnement prolongé. Le payement des frais et taxes n’est pas suspensif des ventes aux enchères. Si vous payez tous vos frais douaniers, et si vous n’enlevez pas, la douane va vendre conteneurs aux enchères. Les années antérieures, on assistait à une sorte de dilatoire qui consistait à faire des oppositions à la vente de certains conteneurs sous prétexte que les frais ont déjà été payés. A partir d’aujourd’hui, aucune réclamation n’est plus acceptable après la vente aux enchères. Si votre conteneur reste stationné sur la place portuaire pendant plus de 90 jours pour quelque raison que ce soit, il sera vendu aux enchères sans notification.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Un message à l’endroit de ceux qui ont déjà payé tous les frais et taxes et qui veulent venir récupérer leurs conteneurs programmés pour la vente aux enchères ?

Pendant que les opérations de vente aux enchères sont en cours, si quelqu’un a déjà payé tous ses taxes et veut récupérer son conteneur programmé pour la vente aux enchères, il peut faire une demande au Chef secteur des Douanes Littoral I qui lui remet un document qui lui permet de venir récupérer son conteneurs, à condition que celui ne soit pas encore ouvert et que la vente des marchandises contenues dans son conteneur n’ait pas encore démarré.


René TCHADEU, Shift manager en charge du port sec DIT: 
«Ces ventes vont créer la fluidité au terminal à conteneurs, décongestionner le port et impacter sur l’économie camerounaise».

Rene Tchadeu, au centre

DIT en tant que entreprise citoyenne est fortement motivé et engagé à accompagner l’Etat dans l’opération de désengorgement du Port de Douala à travers ces ventes aux enchères. Pour cela, DIT a procédé à des engagements financiers et humains sans en attendre un retour financier puisque tout le fruit de la vente aux enchères ira dans les caisses de l’Etat. Par contre, DIT et le port de Douala vont gagner sur la décongestion du terminal à conteneurs déjà amorcé depuis quelques mois. Effectivement, ca va impacter sur la fluidité du port de Douala car les conteneurs de plus de 90 jours qu’on déplace de l’espace portuaire pour la zone d’entreposage située à l’extérieur du Port à l’ancienne place de l’Udeac vont forcément libérer l’espace et créer la fluidité au terminal à conteneurs. Conséquence, les bateaux seront traités avec plus de célérité, les opérations de livraisons des conteneurs aux camionneurs seront accélérées, les bateaux feront moins de temps à la zone d’accostage à l’embouchure du fleuve Wouri dite « bouée de base », ces navires vont accoster sur les quais DIT à un rythme infernal et donc le terminal à conteneurs va tourner à plein régime et cela va forcément impacter sur l’économie camerounaise.

Adeine Atangana

Populaires cette semaine

To Top