Culture'Urbaine

La course aux écrans conformes au nom du numérique

écrans-numérique

Un tour dans les commerces et foyers de Yaoundé montre que beaucoup de ménages se dotent d’écrans plasma pour s’arrimer à la modernité. Les écrans à tube cathodique ont disparu ou presque dans les rayons des grandes surfaces de Yaoundé.

Un tour dans nombre d’entre-eux de la capitale permet de constater qu’avec le basculement au numérique pour les radios et télévisions d’Afrique fixée par l’Union internationale des télécommunications (UIT) prévu dès ce jour, les écrans plats sont de plus en plus à la mode. Les prix oscillent entre 100 000 et 650 000 F en fonction des marques et de la grosseur des écrans. Dans ces espaces commerciaux, tout le monde est unanime. « Il faut évoluer avec son temps et le passage à la télévision numérique est proche. Donc les anciens téléviseurs n’ont plus leur place», confie le responsable d’une boutique spécialisée.

Par contre, dans d’autres commerces de la capitale, les écrans analogiques persistent malgré leur mort programmée. Ces anciens écrans sont liquidés à 35 000 F voire 80 000 F. Alain F., possède toujours un téléviseur analogique, mais conscient de ce basculement au numérique, il vient au marché central s’arrimer à la modernité en offrant un écran plasma à sa famille. « J’utilise mon ancien poste de télévision depuis des lustres et je suis venu ici m’offrir un téléviseur numérique afin d’être en règle comme tout le monde », dit-il. Pour Marcel Kamga, vendeur, écran plat n’est pas toujours synonyme de numérique. D’après ce qu’il croit savoir, « certains écrans plats ne disposent pas d’un décodeur de téléviseur numérique. Il faut avoir un décodeur pour pouvoir se  connecter au numérique. » Avant d’ajouter que « la plupart des clients qui viennent ici pensent que tous les téléviseurs à écran plat sont numériques pourtant, ce qui n’est pas toujours le cas. Pour cela, il faut que le téléviseur ait une entrée numérique pour avoir des images.»

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, dans les ménages comme dans les commerces, le concept de télévision numérique n’est pas encore ancré dans les habitudes. Chacun y va de sa petite idée. Pour Clémentine Ebuea, mère de famille, «lorsqu’on parle de télévision numérique, on fait référence aux écrans plats. J’ai fourni des efforts pour en avoir. Donc je me suis déjà arrimée à la nouvelle donne », assure-t-elle. Les experts définissent un téléviseur numérique comme celui qui diffuse les images à partir d’un émetteur numérique selon les normes de diffusion numérique. Celui-ci dispose d’un décodeur intégré qui permet de reconnaître le signal numérique afin de l’acheminer pour la suite de son traitement tel qu’il puisse être restitué par l’écran.

Assiatou NGAPOUT M.

Populaires cette semaine

To Top