Features

La concurrence se renforce dans la téléphonie mobile

Téléphonie-mobile-numérotation-usagers-sms-cameroun

L’histoire retiendra que c’est finalement le 11 mars 2015, que l’opérateur de téléphonie mobile MTN Cameroon a obtenu du gouvernement le renouvellement de sa licence, pour une période de 15 ans. La précédente convention de concession pour l’établissement et l’exploitation du réseau de communications électroniques mobiles, obtenu en 2000, a expiré depuis le 15 février 2015.

Longtemps avant, environ deux mois plutôt, MTN Cameroon et le gouvernement de la République avaient pourtant entamé des négociations de renouvellement, avec vraisemblablement des désaccords sur le coût de la licence. Ce fut « une longue et difficile période de négociation, chacune des parties cherchant à défendre ses intérêts », a avoué hier le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), lors de la cérémonie officielle de renouvellement de la licence de MTN Cameroon. Jean-Pierre Biyiti bi Essam s’est alors réjoui que « finalement tout est bien qui finit bien, car nous sommes réunis ici ce jour (hier Ndlr), pour célébrer la fin heureuse des négociations ». Le prix du renouvellement a finalement été arrêté à 75 milliards de F, payable conformément à un échéancier qui s’étend sur six mois, à compter du 11 mars 2015. La seconde échéance sera libérée le 11 avril et la dernière le 11 septembre prochain.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cela dit, avant la phase de signature de la nouvelle licence, la cérémonie d’hier a débuté par la remise du chèque de 75 milliards de F par MTN Cameroon au gouvernement, représenté par cinq de ses membres, dont le Minpostel et le ministre des Finances (Minfi). Côté MTN Cameroon, il y avait le président du Conseil d’administration (PCA) Colin E. Mukete et le directeur général de l’entreprise, Karl O. Toriola. Ce dernier affirme que « la nouvelle licence donne, en outre, la possibilité d’exploiter des technologies nouvelles adaptées à l’évolution mondiale des télécommunications, la 3G et la 4G notamment ». Pour lui, « cette convention de concession va apporter plus de modernité, de richesse et de progrès aux populations du Cameroun, où nous comptons 10 millions d’abonnés ».

Sa nouvelle licence en poche, MTN Cameroon entend réaliser des efforts nécessaires pour permettre au Cameroun de tirer avantage de la 3G/4G. Ce, en réalisant « des investissements de 4000 milliards de F sur la durée d’exploitation de la nouvelle licence », annonce Karl O. Toriola. Il assure que la 3G sera disponible dans 16 villes dès la première année d’exploitation. Elle sera par la suite progressivement étendue à toutes les villes du Cameroun. « L’objectif étant de couvrir au moins 75% de la population d’ici 2018 ». La 3G devrait entraîner la création d’un millier d’emplois directs et des centaines de milliers d’emplois indirects au cours des prochaines années. A terme, elle pourrait représenter 6% des recettes de l’Etat.

Félicité BAHANE N

Populaires cette semaine

To Top