Features

La CEEAC se mobilise contre Boko Haram

CEEAC-Boko-Haram

L’engagement de l’organisation sous-régionale était au centre d’une audience, hier en mi-journée, au palais de l’Unité. Ahmad Allam-Mi, secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), a été reçu en audience pendant trois quarts d’heure, hier en mi-journée, au palais de l’Unité, par le président Paul Biya. Les entretiens portaient sur la lutte contre la secte islamiste Boko Haram.

L’hôte du chef l’Etat a confié à l’issue de la rencontre que celle-ci faisait suite à l’appel à former une coalition régionale contre Boko Haram, lancé, en fin de semaine dernière ,par le président en exercice de la Ceeac, Idriss Deby Itno. L’on se souvient, en effet, que le chef de l’Etat tchadien a émis ce vœu, au moment où il engageait solennellement dans la bataille, un important contingent de soldats.

Dans cette veine, Ahmad Allam-Mi confie qu’il a exprimé au chef de l’Etat la ferme condamnation par la Ceeac des attaques et exactions contre les populations de la secte Boko Haram. Il a loué la « bravoure » des forces camerounaises de défense, lesquelles ripostent de manière appropriée à la secte islamiste. Un communiqué de la présidence de la République annonçait du reste hier, la libération d’un citoyen allemand, Nitsch Eberhard Robert, pris en otage, au Nigeria, par Boko Haram, en juillet 2014.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il affirme que dans l’immédiat, la Ceeac entend apporter son concours pour la mobilisation des pays membres, de l’Union africaine et de la communauté internationale, afin de préserver la paix et la sécurité aux frontières, faire en sorte que tous les dispositifs soient opérationnels dans le respect de l’intégrité du Nigeria.

La Ceeac compte dix Etats membres : Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Congo démocratique, Gabon, Guinée Equatoriale, Sao Tome & Principe et Tchad.

La mobilisation, on le voit, va croissant, depuis l’appel lancé le 8 janvier dernier à Yaoundé par le chef de l’Etat, lors de la cérémonie de vœux de nouvel an aux membres du corps diplomatique accrédité à Yaoundé. Au moment où le Tchad s’engageait sur le terrain militaire, la Russie, à travers, son ambassadeur à Yaoundé, Nikolay Ratsiborinski, annonçait un soutien multiforme au Cameroun, comprenant une assistance aux réfugiés, à la protection civile et des armes de dernière génération.

Monda Bakoa

Populaires cette semaine

To Top