Features

Kribi : Vingt et un présumés pirates portés disparus

pirates-golfe-de-Guinée

Une équipe de contrôle mixte est à pied d’œuvre pour tenter de retrouver 21 présumés pirates en provenance du Nigéria, portés disparus depuis le 24 octobre dernier après avoir été interpellés et arraisonnés en haute mer par des éléments du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR). Composés de 12 membres d’équipage et 9 passagers, ils se rendaient à Pointe Noire au Congo à bord d’un bateau de type remorqueur.

Trois d’entre eux, le commandant du bateau, le maintenancier et un passager avaient d’abord été conduits à Kribi où ils ont été soumis à un test d’Ebola puis mis en cellule à la Compagnie de Gendarmerie de la ville pendant que le bateau, ayant des problèmes techniques peinait à s’immobiliser en haute mer. Conduit à 300 mètres de la plage, l’équipage sera placé sous la surveillance de la Base Navale. Après des tests d’Ebola ordonnés par le Gouverneur du Sud sur tous les passagers, les trois personnes en garde à vue ont été reconduites dans le bateau qui avait des papiers d’origine douteuse et dont aucun membre de l’équipage ne possédait de pièces personnelles officielles.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Lorsque vendredi dernier, les éléments de la base navale de Kribi se sont rendus auprès du navire pour le ravitailler en nourritures, ils ont été surpris de constater que tous les présumés pirates avaient disparu. Trois nigérians venus réparer le bateau ont été arrêtés. La présence de ce paquebot pirate a été signalée par la Coordination de la Commission multinationale du Golfe de Guinée, apprend-on. La mission des 21 présumés pirates portés disparus reste inconnue mais les éléments de la Gendarmerie les accuse d’immigration clandestine, de piraterie maritime et de navigation illégale.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top