Actu'Décalée

Kribi : deux employés de la société Hévécam électrocutés par un câble ENEO

2048x1536-fit_illustration-agents-erdf-intervenant-apres-tempete-reseau-electrique

Des employés de la société Hévécam qui se rendaient dans les plantations de Bissiang ont été électrocutés par un câble haute tension de Eneo qui traînait à même le sol. Bilan deux morts et de nombreux blessés. Makongo Marthe 20ans, et Nganga âgé de 50ans sont morts des suites d’électrocution hier, mercredi 21 juillet 2016 alors qu’ils se rendaient à bord d’un véhicule dans les plantations d’Hévecam. De nombreux blessés ont également été enregistrés et sont en soins intensifs à l’hôpital de district de Kribi. Il est environ quatre heures trente minutes lorsque les camions d’Hévécam transportant une trentaine d’ouvriers quittent la ville de Kribi pour le site Hévécam Bissiang situé dans l’arrondissement de la Lokundje à une quinzaine de kilomètres.

Un rescapé raconte la scène : « nous sommes partis de Kribi sans problème et quelques minutes plus tard , notre camion va marquer un arrêt à la barrière de contrôle et de sécurité de Makawoum composée de la gendarmerie d’une part et d’autre part des agents de sécurité d’Hévécam .Tout le monde descend pour se faire identifier avant de remonter. Le premier camion va traverser le câble de haute tension tombé par terre sans problème puisque à ce moment l’énergie électrique est interrompue. Mais le deuxième camion va arriver une demi-heure après que le courant soit rétabli. Le chauffeur voyant des étincelles va descendre du camion en criant.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le câble de la haute tension va toucher la gente et tous ceux qui étaient en contact avec le fer derrière le camion ou encore qui sautaient prés du câble seront électrocutés. Parents, amis et connaissances sont inconsolables. Pour ce travailleur d’Hévécam qui a voulu garder l’anonymat, « les chauffeurs de cette société sont toujours ivres. Comment ne pouvait-il pas confondre le câble d’Eneo à une liane à même le sol ? » Ce n’est pas le premier incident. On se souvient que le 13 août 2015 un autre s’était produit au même endroit faisant plusieurs morts. Il s’agit d’une négligence très grave qui interpelle la direction d’Hévécam, l’attention de son personnel, les responsables locaux d’Enéo et les autorités administratives. Il y va quand même de la vie des gens. Rien ne vaut la vie. Même celle d’un ouvrier.

 © Source : Le Messager : Alex Nginkal

Populaires cette semaine

To Top