Actu'Décalée

Kodengui : Un prisonnier assassine son co-détenu pour 50 Fcfa

Prison-kondengui-ondo ndong-cameroun-épervier

La scène a eu lieu dans l’après-midi de samedi dernier à Yaoundé. Samedi à 15h 30, un prisonnier a assassiné son co-détenu à la prison centrale de Kodengui à Yaoundé. L’incident a eu lieu au quartier neuf du Kosovo.  Comme tous les jours, chaque détenu vaque paisiblement à ses occupations. Quand soudain, le présumé assassin surnommé «Petit papa», s’est rapproché de la victime, baptisée «Kundé» ; pour lui réclamer son argent, une somme de 50 Fcfa. Comme la victime ne l’avait pas, il l’a poignardé à l’aide d’un couteau sous le regard des autres détenus. Kundé, âgé de 24 ans, est mort sur le coup.

Les détenus ont appelé les gardiens de prison pour le constat. Ces derniers ont à leur tour fait appel aux gendarmes. La famille de la victime a toute suite été contactée. 45 minutes plus tard, elle était sur les lieux pour emporter la dépouille. Le présumé assassin quant à lui a été entendu par la gendarmerie. Il sera mis sous mandat de dépôt pour la deuxième fois. Condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d’un adolescent, «Petit papa» âgé lui aussi de moins de 25 ans, «verra sa peine doubler», apprend-on. Car, en sus du fait qu’il a tué, il sera également poursuivi pour détention et vente de drogues. Et c’est à cause de l’une de ces drogues qu’il a ôté la vie à son co-détenu.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Accro au cannabis, Kundé a acheté du cannabis pour 50 Fcfa auprès de «Petit papa». Comme Kundé tardait à lui remettre son dû, «Petit papa» s’est mis à lui chercher noise. Toutes les occasions étaient bonnes pour «Petit papa » de coincer Kundé, et lui rappeler sa dette. Et chaque fois que ce dernier était approché par le vendeur, il lui demandait d’attendre qu’il ait une visite afin de pouvoir lui restituer son argent. Mais le vendeur de cannabis n’a pas attendu. Le quartier Kosovo est réputé être le plus dangereux de la prison. Il enregistre ainsi son deuxième homicide depuis le début de l’année 2015. Le premier s’était en janvier.

© Mutations : Nadine Ndjomo

Populaires cette semaine

To Top