Autres'sports

Kalkaba Malboum élu au poste de vice-président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme

Fecafoot-Kalkaba_Malboum_IAAF

Le président de la Confédération africaine d’athlétisme et président du Comité national olympique et sportif du Cameroun, a été porté, mercredi 19 août 2015, à la vice-présidence de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF).

Le camerounais Hamad Kalkaba Malboum est désormais l’un des quatre vice-présidents de l’IAAF. Il a été porté à ce poste lors du congrès de l’instance à Beijing, en prélude aux Mondiaux d’Athétisme. Une victoire du sport camerounais.

« Je suis fier d’avoir dignement représenté le Cameroun. Notre but est que l’athlétisme continue à produire des athlètes de talent », a déclaré Hamad Kalkaba Malboum, dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, parution du jeudi 20 août 2015. Il a également indiqué que l’élection de Sebastian Coe à la tête de l’IAAF  pourrait marquer le début d’une nouvelle ère pour l’athlétisme africain. « Nous avons mis en place un groupe de travail pour réfléchir aux attentes spécifiques de l’Afrique que nous avons soumis aux candidats à la présidence», confie le nouveau vice-président de l’IAAF.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, Cameroon Tribune indique que le verdict des urnes a vu l’élection du Britannique Sebastian Coe à la présidence de l’IAAF (115 voix contre 92). Son challenger Sergueï Bubka a par la suite été élu premier vice-président de l’IAAF avec 187 voix. Il est accompagné du Qatarien Dahlan Al Hamad, président de la Confédération asiatique d’athlétisme et du Camerounais Hamad Kalkala Malboum avec 159 et 115 voix. Enfin, avec 111 suffrages, le Cubain Alberto Juantorena est le quatrième vice-président.

C’est le 3 mars dernier que Hamad Kalkaba Malboum a brigué un nouveau mandat à la tête de la Confédération africaine d’athlétisme. A la tête de cette institution depuis 2003, il a placé son nouveau mandat sous le signe « du rassemblement et de la performance ». « Je suis heureux d’avoir obtenu l’unanimité de toutes les fédérations africaines autour de ma personne dans un esprit de consensus qui donne plus de force face au challenge auquel nous seront confrontés. Je suis heureux pour moi-même, mais je suis heureux aussi pour mon pays », avait-il déclaré au lendemain de son élection.

Avec ce nouveau poste au sein de l’instance faitière de l’athlétisme mondial, l’Afrique pourra faire entendre une nouvelle voix.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top