Features

Joseph Antoine Bell : « la Fifa a déjà reconnu ma candidature »

Bell-Joseph-Antoine-football-François-Hollande

L’ancien international camerounais est loin d’avoir abandonné son combat, pour la succession d’Iya Mohammed, à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Officiellement déclaré inéligible par le Secrétariat technique de la Commission électorale de l’instance camerounaise, Joseph Antoine Bell demeure serein au regard du contenu de la lettre de la Fifa signée le 29 novembre 2014, prorogeant le mandat de la normalisation. Nous venons de l’avoir au téléphone. Sa réaction.

« Joseph Antoine Bell a-t-il déjà abandonné un jour ? Qui se souvient d’un match au cours duquel je suis sorti avant la fin ? Il faut se demander si les mêmes bêtises ont cours à la normalisation ? Je pense que tout le monde devait au moins s’inspirer de la lettre de la Fifa (signée de Jérôme Valcke le 29 novembre 2014, Ndlr.). Parce que la normalisation a toujours prétendu que sa hiérarchie directe était la Fifa. Or si la Fifa en repoussant les élections avait dans cette décision-là, dit qu’il y avait cinq candidats. Puisqu’il y avait cinq recalés et un candidat préparé par la Fédération, que la normalisation nous dise donc où est passé le sixième ? Quel est le dossier qui a disparu ? C’est écrit, donc c’est un document qu’on peut sortir à tout moment.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est écrit que l’élection ne sera rouverte qu’aux cinq candidats. Au 10 novembre, quels sont les cinq candidats qui étaient connus ? La Fifa n’a pas parlé de cinq candidats à la candidature comme monsieur Owona aimait bien faire son jeu de mot. Il ne peut pas s’agir d’une erreur de la part de la Fifa. Sinon, comment comprendre que la normalisation n’a pas saisi cette dernière afin que celle-ci corrige son erreur ? Il me semble que la Fifa n’a pas envoyé une seconde lettre mentionnant qu’elle s’était trompée. Or, si la Fifa a déjà reconnu ma candidature, pour quelle raison devrais-je compléter mon dossier auprès de la Commission électorale ? Ils ont dit que mon dossier ne comportait pas de Casier judiciaire bulletin N°3.

Mais ce qu’ils ne disent pas c’est que le bulletin N°3 ne se refuse à personne. Sauf s’il peut comporter une mention qui peut être gênante pour quelqu’un. Mais ce n’est pas un document qu’on refuse. L’administration le délivrera toujours. La normalisation a menti, elle a bien l’extrait de Casier judiciaire bulletin N°3 de Joseph Antoine Bell. Je le dit clairement : ils ont menti et je vais les poursuivre. Ils ont reçu mon bulletin N°3, ils l’ont, ils ont déchargé. Me. Memong a écrit, et je l’ai ici avec moi », a déclaré Joseph Antoine Bell.

Arthur Wandji

Populaires cette semaine

To Top