Features

Jeune Afrique s’interroge sur les capacités d’Issa Hayatou a réformer la Fifa ?

Caf-can-Issa-Hayatou-Fifa.jpg

Nouveau patron intérimaire de la Fifa, Issa Hayatou a-t-il vraiment l’intention de réformer l’instance dirigeante du football mondial ? Il le répète dans les médias depuis l’annonce de la suspension de son ami Joseph Blatter, mais il ne dit pas autre chose, en privé, à ses conseillers et même à ses amis. L’un d’eux, qui l’a eu récemment au téléphone, en témoigne, depuis le Cameroun : « Il m’a dit qu’il ferait le maximum pour aboutir à des réformes avant de passer le relais, et il était sincère. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Sa priorité serait d’imposer une limitation, soit du nombre des mandats présidentiels, soit de l’âge pour être président. Ce qui peut surprendre, puisque, il y a quelques mois, il a fait exactement le contraire à la Confédération africaine de football (CAF), qu’il dirige. « Transformer l’institution ne sera pas facile », reconnaît son entourage. Hayatou devra notamment composer avec la commission des réformes de la Fifa, actuellement en plein travail. Il compte heureusement dans cette instance un allié de poids : le Congolais Constant Omari Selemani, l’un de ses plus fidèles partisans sur le continent.

Jeune Afrique 

Populaires cette semaine

To Top