Features

Médaille d’or aux JO 2000: Jean-Paul Akono accuse Pierre Lechantre d´ursupation de titre

Jean-Paul-Akono

Pierre Lechantre revendique un titre qui n´est pas le sien; celui de dire qu´il a remporté la médaille d´or aux jeux olympiques avec le Cameroun. Il n´était ni de près, ni de loin á ce sacre que le Cameroun a connu en 2000″. Telle est la réaction très musclée de Jean-Paul Akono, l´ancien sélectionneur  de l´équipe Espoirs du Cameroun qui a brillamment conduit le Cameroun sur la plus haute marche du podium aux jeux olympiques Australie 2000.

Depuis son débarquement sans façon du banc des Lions indomptables en 2013, suivi de sa maladie ayant nécessité son évacuation sanitaire en France, puis couronné par le vol par son « meilleur ami » de sa mallette contenant plusieurs millions, Jean Paul Akono, alias Magnuson, vivait paisiblement avec sa famille dans son petit coin.

Voici que dans une déclaration mensongère en date du 12 janvier dernier, le nouveau sélectionneur français des diables rouges du Congo, Pierre Lechantre, jubilant enfin la signature de son contrat de 28 mois avec la fédération congolaise de football déclare en mondovision qu´il a gagné la médaille d´or aux Jeux olympiques avec le Cameroun en 2000 à Sydney, en Australie. Ceci a poussé le coach Jean Paul Akono à sortir de ses gongs. C´était samedi dernier, sur les antennes d´une radio privée émettant au cœur de la capitale camerounaise, Yaoundé.

« Aujourd’hui´ je suis sorti de mes gongs et il fallait que je mette les points sur les « i »

Répondant à la question de savoir comment il s´est senti à la suite de cette déclaration de l´ ancien sélectionneur des Lions indomptables, Pierre Lechantre ,  Jean Paul Akono  » s´est senti frustré » et a poursuivi en ces termes:  » Vraiment cela m´a frustré. J´ai trouvé que c´est une usurpation de titre qui ne pouvait pas restée silencieuse de ma part. Donc j´ai un peu réagi et vous ai touché pour que vous fassiez la même chose. Il (Pierre Lechantre) n´était ni de près, ni de loin à ce sacre que le Cameroun a connu en 2000″.

L´actuel ministre des sports et de l´éducation physique (Bidoung Mpatt,était en fonction en 2000) ainsi que l´ambassadeur itinérant (Roger Milla) qui sont encore là, sont des témoins actuels de ce qui s´est réellement passé », indique le coach Jean Paul Akono, trés remonté.
« Dire que nous étions tous à Sydney, que nous avons préparé Sydney avec tout ce monde-là, je vous assure que Pierre Lechantre ne s´occupait que de la sélection A, qui était les lions indomptables, version seniors et moi je m´occupais de ma sélection, qui était les U-23 », ajoute Jean Paul Akono.

Pierre Lechantre ne le dit-il pas parce qu´il avait trois de ses éléments (Patrick Mboma, Samuel Eto´o et Modeste Mbami) dans votre effectif? Magnusson répond sans ambages, protégé en cela par le règlement de la compétition que « malheureusement, ce sont des éléments qui avaient droit de jouer chez moi. Ce n´est pas moi qui fais le règlement. On avait droit de prendre trois joueurs de plus de 23 ans. Je crois que c´est toujours d´application. D´ailleurs, le seul joueur de plus de 23 ans que j´avais était Patrick Mboma.

Recruté par le Congo sur la base d´un Cv usurpé, tronqué

 » Quand il a eu à dire cela, quand il met cela sur son Cv, j´avais suivi le vice-président de la fédération congolaise de football qui parlait justement de cela en disant cela a pesé lourd pour son recrutement face à des concurrents comme Jacques Santini, Wilfried Schäffer, des gens qui ont quand même eu à entrainer des sélections, qui ont une expérience très avérée en la matière matière.  Quand c´est Pierre Lechantre qui dépasse surtout son compatriote Jacques Santini, cela m´étonne » regrette Jean Paul Akono.

L´ancien sélectionneur des Lions indomptables, Jean Paul Akono n´est pas que remonté contre l’ancien sélectionneur du Cameroun (1999-2001) et du Mali (2004-2005) pour sa déclaration jugée mensongère, mais aussi pour avoir « mis sur son site internet qu´il me donnait des ordres et moi j´allais les exécuter sur le terrain ». Il fallait lever l´équivoque. « Je suis aujourd´hui obligé de sortir de mes gongs; j´ai supporté cela trop longtemps que j´entends cela ici au Cameroun ».

En tout état de cause,  Jean Paul Akono sait pertinemment que personne au Cameroun ne doute qu´il soit celui-là même qui a offert au Cameroun sa première médaille d´or aux jeux olympiques,  de surcroît,  dans une discipline collective. Les autres panélistes participants á cette messe sportive, très suivie, de tous les samedis matins, lui ont témoigné soutien et reconnaissance.

D´ailleurs, au lendemain de son sacre olympique, Jean Paul Akono, son staff et tous les joueurs ayant contribué à inscrire le nom du Cameroun en lettres d´or de l´histoire du football mondial avaient été triomphalement accueilli à leur retour au bercail et la nation reconnaissante les avait honorés. Quelques jours seulement après ce sacre mondial qui a eu lieu le 30 septembre, l´ancien sélectionneur des Lions indomptables sera appelé á occuper le banc de touche de l´équipe Seniors des lions indomptables en vue du match amical tant attendu opposant les Bleus de France et les lions indomptables du Cameroun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A ce sujet, Jean-Paul Akono est plus précis:  » á la fin des jeux, le ministre non seulement m´a mis en route pour la France pour le célèbre match France contre Cameroun du 04 octobre et m´a fait introduire,  imposer dans le staff technique Pierre Lechantre. J´étais assis sur le banc de touche du match France-Cameroun. Quelques temps après, il me nomme entraineur national et Pierre Lechantre passe directeur technique national. » Effectivement, une décision publiée le jeudi 2 novembre 2000 par le Ministère de la Jeunesse et des Sports (ancienne appellation) va confirmer Pierre Lechantre à son poste de  Directeur technique national et Jean Paul Akono montera en grade en passant au poste d´entraîneur sélectionneur par intérim de l´équipe nationale Fanion. Il avait  á ses côtés Jean Manga Onguene, Entraîneur national adjoint n°1, Youdom, Entraîneur national adjoint n°2 et Thomas, Entraîneur national adjoint chargé des gardiens.

D´ailleurs, réagissant à chaud á la suite de cette décision ministérielle, chacun des protagonistes affirmaient ceci:

Jean-Paul Akono: « C’est une grande responsabilité… J’espère qu’en travaillant main dans la main avec mes nouveaux collaborateurs, nous allons pouvoir accomplir notre tâche et répondre aux attentes du public camerounais et des autorités qui nons ont fait confiance. »

Pierre Lechantre: « signale n’avoir appris cette nouvelle que par des amis, n’a pas manqué d’exprimer sa surprise et son grand étonnement face à ce chamboulement provoqué par le Ministre des Sports qu’il essaie désespérément de rencontrer depuis près de 3 semaines, et déclare même ne pas savoir en quoi va désormais consister son rôle au sein du staff technique des Lions.

Médaillé d´or aux J.O comme entraîneur ou comme directeur technique national ?

Au moment des faits, Pierre Lechantre occupait à la fois les doubles fonctions d´entraineur-sélectionneur de l´équipe nationale Fanion du Cameroun et de directeur technique national au moment de la signature de son contrat, tandis que Jean Paul Akono est le sélectionneur de l´équipe Espoirs du Cameroun qu´il qualifie pour les jeux olympiques Australie 2000.

Or conformément au règlement de la compétition, chaque sélection nationale qualifiée pour le tournoi final a droit de convoquer trois joueurs âgés de plus de 23 ans. C´est ainsi que, Samuel Etoò, encore jeune, donc au début de sa carrière et Modeste Mbami participeront aux éliminatoires, alors que Patrick Mboma, au sommet de son art, mais âgé déjà de plus 23 ans contrairement aux deux autres cités ci-dessus feront partie de l´expédition victorieuse de Sydney.

Mais d´où vient-il que directeur technique national, fut-il Pierre Lechantre, se prévale publiquement aujourd´hui que c´est lui le héros de la médaille d´or remportée par le Cameroun à Sydney alors que l´équipe était dirigée par Jean Paul Akono, dont personne ne vendait chère la peau, mais que le monde entier a vu á l´œuvre et assis sur le banc de touche de l´équipe olympique du Cameroun?

Wikipedia semble renvoyer dos à dos les deux anciens sélectionneurs des lions indomptables ayant chacun apporté un laurier pour le  Cameroun. Dans un premier temps, Wikipedia  associe Pierre Lechantre au succès de Sydney 2000. Au sujet du français Pierre Lechantre, Wikipedia indique sur sa page que « Sa stature d’entraîneur devient exemplaire avec la victoire des lions indomptables du Cameroun lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2000. Il poursuit l’expérience et est le premier Directeur Technique National à offrir à un pays africain la médaille d’or aux Jeux olympiques. Pierre Lechantre a surtout été réputé d’avoir pu gérer et mettre sur une table un effectif de Lions indomptables constitués de stars montantes à égo tels que (Rigobert Song, Samuel Eto’o, Patrick Mboma, Marc Vivien Foé, etc.) »

Et sur la page concernant lions indomptables, le même Wikipedia écrit ceci en ce second temps:

« Les Lions indomptables rugissent de nouveau en obtenant leur consécration internationale avec une médaille d’or, aux Jeux olympiques de Sydney. Toujours avec un grand Patrick Mboma qui accompagne les petits jeunes comme Idriss Carlos Kameni, Modeste M’Bami et bien sûr Samuel Eto’o. Après l’exploit d’une victoire sur le Brésil de Ronaldinho en quart de finale, les Lions olympiques de l’entraîneur camerounais Jean-Paul Akono s’imposent en finale contre l’Espagne de Xavi Hernandez et Carles Puyol aux tirs au but28,29« .

Mais c´est dans la rubrique « Sélectionneurs » que Wikipedia devient précis lorsqu´il indique que  » la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2000 est remportée par l’entraîneur camerounais Jean-Paul Akono, avec pour directeur technique le Français Pierre Lechantre. » Ce d´autant qu´une décision ministérielle du 2 novembre 2000 le confirme à ce poste et nomme Jean-Paul Akono entraîneur national sélectionneur par intérim entraineur de l´Equipe nationale Fanion du Cameroun ».

Au demeurant,  » le devoir de mémoire passe par le devoir de vérité » comme le suggère Jacques Bell, l´un des panélistes présents á l´émission sportive du samedi 16 janvier dernier. D´où cet appel lancé à la diplomatie camerounaise silencieuse, »taiseuse ». Aux autorités gouvernementales de défendre nos acquis face à cette fumisterie qui vient de l´extérieur ».

Populaires cette semaine

To Top