Features

Jacques FAME NDONGO victime d’un malaise

Jacques-Fame-Ndongo-ministres

C’était hier au palais des Congrès au cours du vernissage organisé par le parti. Le ministre de l’Enseignement supérieur et secrétaire à la communication au Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), Jacques Fame Ndongo, est sous observation médicale à son domicile, sis au quartier Bastos, depuis hier. Il a été victime d’un malaise au Palais des congrès de Yaoundé. Il s’y est rendu pour assister au lancement du vernissage coordonné par le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation (Minresi), Madeleine Tchuinté, à l’occasion du 30e anniversaire du Rdpc.

Le lancement de ce vernissage a finalement eu lieu hier, au pas de course, après un faux départ. L’évènement a été présidé par le secrétaire général du Comité central, Jean Nkueté, que beaucoup croyait encore dans la ville de Maroua, où les activités du trentenaire du parti au pouvoir ont été lancées dimanche.
Le ministre de l’Enseignement supérieur a été aperçu auprès de ses camarades du parti,les ministres Grégoire Owona et Madeleine Tchuenté, au deuxième étage du Palais des congrès. Sa mine laissait croire à une forme des grands jours, surtout qu’il venait d’accorder une interview en rapport avec l’anniversaire du Rdpc à deux reporters de la Crtv. Tout allait bien et rien ne laissait présager qu’au cours des prochaines heures, le ministre Jacques Fame Ndongo devait subir les conséquences de son hyperactivité de ces dernières semaines.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une période durant laquelle il a participé à des émissions à la Crtv. Notamment à l’émission « Actualité hebdo », présentée dimanche dernier par Alain Belibi et samedi à « Demain l’Actu », présentée par Joseph Emmanuel Ba’ana. Des jours auparavant, le Minesup était en pointe dans le cadre du scandale de l’Iric. C’est lui qui répondait aux sollicitations de la presse, c’est lui qui a signé les trois listes à problème. Le Minesup a donc fini par craquer hier sur la colline de Nkolnyada. Pris d’un malaise, il a été conduit sous bonne escorte à son domicile sis au quartier Bastos. Des sources ont signalé une escale dans un centre hospitalier de la capitale, information qui reste à confirmer.
Dans tous les cas, les nouvelles sont allées dans tous les sens hier. Mais, d’après Jean Paul Mbia, chef de la Communication au Minesup, ce malaise est dû à un accès palustre. « Le ministre est sous observation médicale à son domicile. Il n’y a rien de grave. C’est simplement de la fatigue due à un accès palustre. Ça va aller et ne soyez pas inquiets », explique t-il au reporter de Mutations, hier aux environs de 16h au domicile du Minesup. Un autre collaborateur de Fame Ndongo ajoute que le ministre a cédé sous l’effet de la fatigue : « 10 ans au Minesup sans repos ce n’est pas évident pour un homme de 65 ans. Voila des jours qu’il travaille sans répit pour le trentenaire du Rdpc. C’est normal qu’il soit usé ».

Surplace, à la résidence du Minesup, c’est un calme plat qui régnait hier après-midi. En face du domicile du chancelier des ordres académiques, six voitures étaient garées. A l’intérieur, celle du recteur de l’université de Yaoundé I est visible. Le ministre et sa famille n’étaient pas visibles. Le reporter s’est rendu compte de la présence de deux gendarmes, un membre du protocole du ministre, le recteur Maurice Aurélien Sosso et deux cadres de la cellule de la communication du Minesup.

© Source : Mutations

Populaires cette semaine

To Top