Culture'Urbaine

Issa Tchiroma Bakary sur le passage au numérique: «La CRTV va proposer quelque chose de différent»

CRTV-Radio-redevance

La Cameroon radio and television (Crtv) section télé se met en ordre de bataille. Dans l’optique de l’arrimage à la télévision numérique terrestre, organise depuis lundi 19 octobre 2015 au Palais polyvalent des sports, à Yaoundé un «Forum national sur le contenu» de ses programmes. Les travaux ont été ouverts par le Ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary par ailleurs Président du Conseil d’Administration de la Crtv. Interrogé plus tard sur les antennes nationales, le Ministre explique pourquoi l’organe qu’il coiffe choisit de se mettre au numérique et comment la structure publique va s’y prendre.

Pour lui, la Crtv se devait de migrer vers le numérique face à la féroce concurrence des télévisions étrangères. «La nature a horreur du vide. C’est parce qu’en termes de production nationale, aujourd’hui nous n’en avons pas. L’analogique a ceci de particulier c’est la limitation de l’offre en matière télévisuelle. Le numérique nous donne la possibilité d’avoir effectivement plusieurs offres. Si avant on avait plusieurs chaînes pour produire en 24 heures, désormais la Crtv disposant de 6 chaînes devant produire en 24 heures, les génies créateurs des uns et des autres doivent être mis à contribution pour offrir, parce qu’en face effectivement, nos téléspectateurs  en particuliers les dames, sont habituées à des séries étrangères», clame le Mincom.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour lui la Crtv pourra faire concurrence aux autres chaines de télévision si et seulement si elle améliore la qualité de ses programmes. «Que les producteurs, que tous ceux dont le génie inventif, le génie créateur pourrait proposer quelque chose de nouveau se mettent à produire. On va donc proposer quelque chose de différent  par rapport à ce à quoi nos téléspectatrices sont habituées. Si la production nationale est de qualité, elle va rivaliser avec la production hollywoodienne, nollywoodienne ou bollywoodienne», annonce-t-il. Tchiroma croit surtout qu’avec le temps, la Crtv occupera «la place qui doit être la nôtre dans l’espace audiovisuel national».

Robert Ndonkou 

Populaires cette semaine

To Top