Features

Intercity tue une fois de plus au passage à niveau de Nyalla

accident-train-Douala-intercity

Depuis la relance du train voyageur ultra rapide entre Douala et Yaoundé, le 2 mai 2014, on enregistre déjà plusieurs accidents au niveau du passage à niveau. Alerte !

Au moment où nous allions sous presse nous apprenions que le train Intercity parti de Yaoundé visiblement à 19h20 mins a écrasé un camion de livraison du gaz domestique et une moto taxi, laissant sur le carreau deux morts. Depuis le mois de mai, c’est le énième accident du train voyageur Intercity au niveau des passages à niveau et surtout de celui de Nyalla. Un accident qui a bloqué la circulation depuis 22h30 mins sur le tronçon Ndokotti – Yassa.

Au moment de l’arrivée de notre reporter sur les lieux, le train Intercity était immobilisé et les sapeurs-pompiers étaient déjà sur les lieux pour éviter que l’incendie parti des bouteilles de gaz domestique et qui a une capacité de se répandre rapidement dans l’air ne s’étende pas sur le voisinage. Surtout que tout autour, il y a des maisons d’habitations mais aussi une forte activité commerciale qui s’anime plus à partir de l’après-midi et cela jusqu’à très tard dans la nuit. Inéluctablement, cet accident va avoir des répercutions sur la circulation des voitures à la pénétrante Est de Douala. Tout en causant un important embouteillage aussi bien sur cet axe Ndokoti- Yassa mais aussi entre Yassa et Village, pour les voitures venant de Yaoundé et d’Edéa.

Pourtant, il y a quelques mois Camrail célébrait la Journée mondiale du passage à niveau et en avait profité pour sensibiliser les populations sur le respect de la signalisation à cette voie qui s’avère très dangereuse. Mais cela interpelle aussi Camarail sur la modernisation des moyens de signalisation sur les passages à niveau. Si hier encore, il y avait seulement sur la voie ferrée le train régulier dans le transport des personnes et des marchandises dont la vitesse était moins rapide que celui du train Intercity dont on dit qu’il est fait pour ne pas s’arrêter après son lancement et qu’il part à une grande vitesse pour effectuer le trajet Douala- Yaoundé en 3h40mins, il y a lieu de reconnaitre que les mesures de sécurité installées aux différents passages à niveau ne sont plus optimales pour assurer une sécurité certaine.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour preuve, il ne se passe plus deux semaines sans qu’on enregistre des accidents entre le train et les véhicules sur les passages à niveau faisant des morts et laissant plusieurs personnes vivant avec des handicaps qui les rendent improductifs. Ce qui est un frein au développement. Même si à Camrail, on déclare que le respect des panneaux de signalisation par les usagers est une mesure de prévention prescrite par les Articles 29 et 30 du code de la route et par le décret N° 73/113 du 22 mars 1973 portant réglementation des passages à niveau.

Celle-ci évoquait dans ses mesures de sécurité installées aux passages à niveau, que les différents panneaux sont : – les signaux lumineux et les équipements de sonorisation annonçant l’arrivée du train, qui doivent être respectés par les usagers et les conducteurs. Ce qui pose l’épineux problème de l’incivisme des usagers de la route et surtout des conducteurs de véhicules, motos et bicyclettes. Ce qui ne permet toujours pas aux usagers de la route de se méfier de l’arrivée du train ou des différents signaux sonores et lumineux émis par les mesures de signalisation.

Certains pris dans les embouteillages se laissent immobiliser sur la voie ferroviaire sans se soucier de l’arrivée d’un éventuel train et des conséquences quasiment tragiques que cela va entrainer. Toutefois, les populations, tout en déplorant l’imprudence des usagers de la route, interpellent Camrail pour que les moyens de sécurité sur ce passage à niveau particulièrement très dangereux exigent une attention particulière. «Ce passage à niveau cause quasiment chaque semaine des accidents spectaculaires et mortels. Nous avons déjà interpellé l’entreprise Camrail depuis de nombreuses années. Rien n’a été fait. Nous profitons encore pour en parler pour qu’on essaye de trouver une solution à ce problème qui est très sérieux», plaide un riverain. On parle des barres qui permettent de bloquer lorsque le train arrive.

© Aurore Plus : André Som

Populaires cette semaine

To Top