Features

Intempéries : Le brouillard s’invite en avril à Yaoundé

Boko-Haram-Cameroun-Yaoundé-Douala

Averses, ciel nuageux, temps chaud, le climat est surprenant dans la capitale politique en ce mois. Il prévaut actuellement à Yaoundé un climat très contrasté. Depuis quelques temps, autochtones et autres habitants de la capitale politique sont surpris par le temps qu’il fait. Une sorte de brouillard enveloppe la ville rendant la visibilité quelque fois nulle.

Alors que certains avaient sorti des couvertures, couettes et pulls s’attendant à de basses températures, en raison de la saison pluvieuse, ils ont dû ranger leurs équipements de protection. C’est que le temps est quelque peu chaud avec des températures atteignant 35°C. Et ce, malgré de fortes averses observées régulièrement dans la ville. « Nous sommes habitués à ce type de temps depuis le début de ce mois. La ville est envahie par une gigantesque brume rendant la température plus chaude en journée que d’habitude. Pourtant on croyait être en saison pluvieuse, on ressent les bouffées de chaleur en longueur de journée. Les averses n’atténuent hélas pas cette chaleur. C’est à croire qu’on est en plein mois de novembre », confie Jeanne Ekedi, mère de famille.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il a effectivement fait chaud hier. Les données météorologiques pour ladite journée indiquait le matin, un temps couvert avec parfois quelques éclaircies. La journée était en partie ensoleillée. Dans l’après-midi et la nuit, des orages et des averses avaient été annoncées. « C’est vraiment inhabituel. C’est généralement entre novembre et décembre que nous observons de telles variations dans le climat. Mais cela s’explique avec le changement climatique qui sévit alors. Là, nous ne savons que penser. C’est clair que nos leçons de géographie sont en train de devenir caduques : elles n’avaient pas prévu qu’il fasse chaud en ce moment à Yaoundé », commente un habitant de la ville.

Comme d’ordinaire, ces variations brusques de température ne se passent pas en douceur pour les enfants et les personnes âgées, du reste fragiles. Les bourbouilles et autres infections liées à l’excès de chaleurs se multiplient déjà. C’est pourquoi l’usage de protection solaire est recommandé.

Assiatou NGAPOUT

Populaires cette semaine

To Top