Features

Innovation: Les impôts se déclarent désormais en ligne

impôts

L’annonce a été faite par la direction générale des Impôts le 13 janvier 2016. C’est une étape importante dans la déclaration fiscale au Cameroun. Les entreprises ont désormais la possibilité d’effectuer leur déclaration via Internet. Cette bonne nouvelle a été annoncée ce mercredi 13 janvier par la direction générale des Impôts (DGI) qui a organisé à Yaoundé une session d’information.

L’Œil du Sahel du 14 janvier 2016 mentionne que plus de 3 000 participants étaient présents à cette session d’information; laquelle faisait suite à d’autres tenues notamment à Douala, Bafoussam, Limbe et Bamenda. Cette procédure, précise le journal, se fait en sept étapes: «se connecter au site Internet de la DGI, dans la rubrique concernée, créer votre compte, se connecter, accédez à la page d’accueil, effectuer sa déclaration de TVA, ajouter une pièce jointe et enfin, télécharger (ou imprimer) le récapitulatif de la déclaration».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans ses explications, l’un des formateurs a fait savoir que «C’est aussi simple que ça. Le système vous connait déjà. Il connait à quel centre vous êtes rattaché. S’il y a un souci, vous pouvez nous appeler ou allerau cyber. Il n’y a pas de changement avec ce qui se faisait par le passé. Juste que maintenant, c’est en ligne», a-t-il indiqué.

A en croire la DGI, «avec l’introduction de la télé déclaration, le contribuable n’est plus contraint de se présenter physiquement à son centre des impôts pour souscrire à la déclaration. Désormais, la possibilité lui est offerte de souscrire de façon électronique sa déclaration mensuelle et annuelle. Grace à la rapidité et à la souplesse de ce procédé, le contribuable qui déclare son impôt le dernier jour prévu par la loi, c’est-à-dire le 15 du mois pour les déclarations mensuelles et le 15 mars de chaque année pour les déclarations annuelles, n’encourt aucune pénalité, même si ces déclarations sont effectuées au-delà des heures limites d’ouverture des bureaux».

Jean-Marie Nkoussa

Populaires cette semaine

To Top