Société

Infidélité : Dois-je quitter ma femme pour ma maîtresse ?

thumbnail

L’infidélité conduit parfois à des situations embarrassantes et à des décisions difficiles. Notamment celle de rester (ou non) avec sa femme.

Avoir une maîtresse peut être une idée attrayante. On savoure mieux les petits moments à la sauvette, ils mettent plus de piquant dans la vie. Au fil du temps, on commence à s’attacher à sa maîtresse. Mais à un moment donné, il va falloir faire un choix : la femme ou la maîtresse ?

Impossible de mener une double vie à long terme

L’adultère est un cas que de nombreux hommes connaissent et vivent. Tout commence par une attirance physique. Ensuite viennent les pulsions sexuelles. De fil en aiguille, avec la complicité qui s’installe, des sentiments d’amour naissent. L’homme ne peut plus continuer à mener une double vie, car il est tiraillé entre les deux femmes. Il doit faire son choix pour éviter des conséquences désastreuses. Pour faire la part des choses, trois options sont envisageables.

Méthode 1 : se fier au destin

On peut ne pas faire de choix. Dans ce cas, on laisse faire le destin. La femme finira par découvrir un indice trahissant l’existence de la maîtresse, ou cette dernière se lassera de la situation et fera un ultimatum. L’une des deux prendra alors la décision, et l’homme ne fera que suivre le mouvement. Un comportement un peu lâche, certes, mais qui vous permet de ne pas avoir à choisir.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Méthode 2 : se fier à l’instinct

Ici, il suffit de se laisser guider par son cœur. D’une manière ou d’une autre, la balance penche forcément pour l’une des deux prétendantes. Faites-vous confiance, écoutez-vous ! Avez-vous toujours des sentiments amoureux pour votre femme ? Pourquoi êtes-vous allé voir ailleurs ? Votre maîtresse est-elle une simple échappatoire ou une véritable histoire d’amour ?

Méthode 3 : le tableau comparatif

Une méthode un peu « scolaire », mais qui peut vous aider à y voir plus clair. Il faut dresser un tableau comparatif comportant deux colonnes, une pour la femme et une pour la maîtresse. Ensuite, on note tous les critères relatifs à chaque prétendante. Tout est bon à prendre en compte :capacités sexuelles, apparence physique, caractère, honnêteté, diplomatie, écoute, humour, etc. Chaque critère doit être accompagné d’un coefficient, selon le degré d’importance de la qualité désignée. La femme qui l’emporte est évidemment celle qui a fait le maximum de points. Attention toutefois à rester neutre durant la notation.

Populaires cette semaine

To Top