Features

Incitation à la haine: L’ ARTICLE 53

violation-Tribunal-SCDP-Fabien-Duplex-Ngongang-épervier-verdique-justice-prison-voiture-police-tcs-Samuel Eto’o

Le TRIBUNAL ARTICLE 53 DEMANDE À LA JUSTICE DE SE SAISIR DE CETTE AFFAIRE

Une fois c’est bon deux fois c’est trop !Une fois de plus certains zombis bien identifiés se sont livrés à une infraction pénale, un geste pestilentiel hors du commun. Face à des troubles que subit la République, ces individus au palmarès médiocre au lieu d’inviter les uns et les autres à s’unir et à comprendre ce qui se passe à l’extrême nord, ont choisi de se masturber en public. Le TRIBUNAL ARTICLE 53 se réserve le droit de rappeler aux juridictions compétentes le moment venu ces faits impunis.

Une fois c’est bon deux fois c’est trop !

Une fois de plus certains zombis bien identifiés se sont livrés à une infraction pénale, un geste pestilentiel hors du commun.
Face à des troubles que subit la République, ces individus au palmarès médiocre au lieu d’inviter les uns et les autres à s’unir et à comprendre ce qui se passe à l’extrême nord, ont choisi de se masturber en public.

Après les attaques non voilées contre les anglo.bammi, ces fanatiques soucieux de leur intérêts égoïstes s’arrogent le droit, d’enfreindre impunément notre constitution.Ceci par une incitation directe à la haine. Leur déjection intitulée <<appel de la lékié>> constitue la preuve de l’infraction. Notamment le préambule de notre constitution voté par leur parti.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le TRIBUNAL ARTICLE 53, tribune des sans voies, et rempart contre l’impunité interpelle l’opinons nationale et international de se pencher sur le cas de ces incitations à la haine.

Le TRIBUNAL ARTICLE 53 pense que les ONG es ne devraient pas se pencher uniquement sur l’alternance impossible au Cameroun.

Nous interpellons Amnesty International, ICG, FIDH, toutes les autres organisations internationales et la CPI à se pencher sur le cas de ministres et de députés qui sèment les germes de la selekanisation du Cameroun.

Le TRIBUNAL ARTICLE 53 se réserve le droit de rappeler aux juridictions compétentes le moment venu ces faits impunis.
Le TRIBUNAL ARTICLE 53 demande au gouvernement de se démarquer de pareils individus et de telles actions qui n’honorent pas la République et de laisser la justice se saisir de tels agissements inopportuns.

Laisser prospérer de tels agissements n’est pas de nature à installer la sérénité et l’unité nécessaire pour affronter le terrorisme qui nous secoue.

Pour le TRIBUNAL ARTICLE 53
Kuissu Gérard
Coordonateur national

© Correspondance : TRIBUNAL ARTICLE 53

Populaires cette semaine

To Top