Actu'Décalée

Incendie : Douala échappe à une catastrophe

flammes-catastrophe-marché-Pavillon-Pasteur-incendies-Ngaoundéré

C’est la mobilisation des riverains qui a permis de stopper le feu qui s’attaquait aux pompes à essence. La panique était générale ce dimanche après-midi au quartier Bépanda plus exactement à la descente du marché Makepè Missokè. Les riverains couraient dans tous les sens en abandonnant derrière eux des biens précieux les appartenant de même que leur marchandise. Ils tenaient à tout prix à s’éloigner au maximum du lieu où ils se trouvaient.

Durant cette course folle, beaucoup d’entre eux se sont blessés. Des chauffeurs ont d’ailleurs abandonné leur véhicule sur la chaussée en prenant la fuite. Ce qui a créé l’embouteillage A l’origine de cette psychose généralisée, l’incendie qui s’est déclaré à la station d’essence Stcc de Makepe. Missoke. D’après les informations, le quartier était calme comme d’habitude et tout le monde vaquait à ses occupations quand la paix qui y régnait a été troublée par la nouvelle de l’incendie à la nouvelle station à Essence située non loin de là.

Se souvenant tous de la catastrophe de Nsam à Yaoundé, catastrophe au cours de laquelle plus de 200 camerounais sont morts et d’autres centaines grièvement brûlés, ils ont pris leurs jambes au cou pour échapper à cette incendie-là. C’est le courage et la prompte réaction de quelques riverains qui a permis d’éviter le pire. Selon les témoins de la scène, le feu est parti de la moto d’un conducteur venu acheter de l’essence avant de s’attaquer aux pompes à essence.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet ayant roulé pendant longtemps avec un réservoir presque à sec. Au moment de le ravitailler, ce liquide inflammable au contact du réservoir très chaud a produit du feu. La moto épicentre de cet incendie a commencé à bruler de même que la pompe à essence. Pris de panique le pompiste en service a utilisé en vain l’extincteur pour étouffer le feu et circonscrire son périmètre d’action. Quand le pistolet de la pompe qui vomissait du feu à commencer à se consumer à grande flamme, les riverains courageux ont accouru avec les seaux de sable pour limiter les dégâts. Pendant trente minutes de bataille, ils ont réussi à stopper ce feu. Les sapeurs-pompiers arrivés ont tout simplement éteint les foyers latents d’incendie et réduit le risque d’incendie dans cette station à essence.

«J’ai eu la peur de ma vie. Quand j’ai vu le feu à la station, je me suis rappelé de la catastrophe de Nsam à Yaoundé. C’est pourquoi, j’ai fui en abandonnant ma marchandise. Même les benskineurs ont abandonné leurs motos en fuyant. C’était chaud ici», témoigne une
call- boxeuse installée devant la station à essence. D’après cette dernière qui apprécie de courage du pompiste et des jeunes qui ont contribué à stopper le feu, sans cette intervention, le pire allait se produire. «Dieu est grand», conclut-elle en signe de reconnaissance au tout puisant.

Pour des besoins de sécurité le service a été momentanément arrêté le temps de permettre que la psychose s’estompe un peu. Mais, le service a repris quelques heures plus tard.

Hervé Villard Njiélé

Populaires cette semaine

To Top