Economie

Impôts :1300 milliards Fcfa mobilisés en neuf mois

impôts

La révélation a été faite au cours d’une réunion de coordination mensuelle tenue vendredi dernier à Ebolowa. La Direction générale des impôts (Dgi) est en voie de remplir l’objectif de mobilisation des ressources fiscales à elle assigné par la loi de finances de la République du Cameroun au titre de l’exercice 2015.

En effet, rendus au troisième trimestre dudit exercice, c’est-à-dire à la veille du dernier trimestre, «sur l’objectif de mobilisation des ressources de 1604 milliards Fcfa qui nous a été assigné, nous avons déjà récolté 1300 milliards», a indiqué Modeste Mopa Fatoing, le directeur général des impôts. Des chiffres qui illustrent la bonne santé affichée par ce secteur. «Nous pensons que le dernier trimestre, qui nous assigne un objectif d’environ 400 milliards, nous permettra d’avoir une idée définitive des réalisations de la Dgi et nous restons tout à fait optimistes qu’au soir du 31 décembre 2015, nous pourrons remplir notre mission», a-t-il espéré.

En plus de faire un bilan sans complaisance des performances des services des impôts au titre des neuf derniers mois et d’évaluer la mise en œuvre de son plan d’actions au titre de l’exercice 2015, la délocalisation de ces assises revêt un intérêt particulier pour l’atteinte des objectifs fixés par les impôts. «Nous profitons de cette occasion pour discuter avec les autorités administratives, en leur demandant d’appuyer davantage nos services dans leur mission de collecte des ressources fiscales. Nous profitons également de ces rencontres pour discuter avec les opérateurs économiques exerçant à l’intérieur du territoire des préoccupations qui sont les leurs en matière de fiscalité», a informé le Dg.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour ce qui est du mois de septembre 2015, il ressort du bilan présenté à Ebolowa que sur un objectif de 100 milliards, la Dgi a réussi à mobiliser 110 milliards. Dans la région du Sud en revanche, 3,3 milliards Fcfa ont été mobilisés au titre des neuf premiers mois. Cette performance, à en croire les fiscalistes, dépasse au même titre que les autres centres régionaux des impôts et des directions des grandes entreprises (Dge), l’objectif qui lui a été assigné.

Ces performances jugées satisfaisantes, explique M. Mopa, sont le fruit d’un travail d’équipe mené de mains de maître par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, avec l’appui des plus hautes autorités camerounaises. C’est également le résultat des réformes menées par l’équipe de la Dgi, qui tiennent notamment à l’élargissement de l’assiette fiscale, l’assainissement du fichier des contribuables, la réorganisation des services avec la mise en place de sept Centres des impôts des moyennes entreprises (Cime), et le paiement des impôts et taxes à travers plus de détermination, entre autres.

Au moment où l’Etat est engagé dans la réalisation des grands projets d’infrastructures, ajouté au contexte sécuritaire actuel, il est plus que jamais question pour la Dgi de développer des stratégies qui conduiront à plus de performance, question de mobiliser davantage de ressources, afin de donner aux autorités les marges dont elles ont besoin pour conduire le pays à bon port.

Guy Roger Mvondo

Populaires cette semaine

To Top