Culture'Urbaine

Il faut une antenne pour capter la Télévision au numérique

Antenne_TNT_Télévision

En l’absence de ce dispositif, beaucoup de ménages n’ont pas encore constaté le basculement à Yaoundé. Les autres doivent en plus attendre les décodeurs. C’est effectif. Le Cameroun a opéré le basculement vers la Télévision numérique terrestre (TNT).

Tout le pays n’est pas encore couvert, mais les villes de Yaoundé et Douala sont déjà en mode TNT. Les téléspectateurs de ces villes et de leurs environs vont, au-delà des offres habituelles, recevoir en mode numérique par voie hertzienne, un bouquet de douze chaînes nationales et étrangères. Gratuitement. Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication, a rendu publique la bonne nouvelle mardi. Dans les ménages cependant, les heureux ne se comptent pas encore par centaines. « Je ne suis pas au courant de ce basculement. J’ai un écran plasma, mais, je n’ai pas remarqué de changement », explique Solange Enyegue, cadre dans une entreprise de la place. Et une autre d’ajouter : « On disait que les images allaient être plus claires. Mais depuis que j’ai appris qu’on est déjà au numérique, j’ai l’impression que la qualité de l’image a plutôt baissé. Je ne comprends pas ». A côté de ceux qui ne sont pas informés du saut qualitatif, il y  en a qui sont au fait. « Mon câbleur m’a dit qu’il faut que je relance la recherche des chaînes avec la télécommande. Je l’ai fait, mais, je n’ai rien vu », affirme un usager.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et pour cause ! Les experts expliquent qu’il ne suffit pas de claquer des doigts pour passer de l’analogique au numérique. Il faut avoir les équipements adéquats : un téléviseur à tube cathodique muni d’un décodeur ou encore un vrai téléviseur numérique et une antenne interne ou externe. Tout écran plat n’étant pas numérique, ils affirment ainsi que tous ceux qui ne seront pas à la page, n’auront pas de signal numérique. « Sans ces outils, il est impossible de remarquer le changement. C’est la condition sine qua non  pour profiter des avantages de ce mode de diffusion », détaille notre source. Mais comment savoir qu’on est désormais en mode numérique ? Une source proche du dossier au Mincom explique : « On le sait par le mode de réception. Ce mode est illustré par les équipements qu’on utilise : un téléviseur analogique associé à un décodeur ou un téléviseur numérique associé à une antenne interne ou externe. Lorsque le téléspectateur lance la recherche des chaînes et arrive au Canal 34, fréquence 578, il vous affiche douze chaînes. Vous faites votre choix sans passer par une fréquence. Ces douze chaînes constituent le bouquet offert actuellement par l’Etat, à travers la CRTV, en attendant l’introduction des autres ».

Pour bon nombre de personnes ne possédant pas encore de téléviseurs numériques, l’on apprend dans le communiqué du ministre de la Communication que grâce à l’implication du président de la République, Paul Biya, des décodeurs seront mis en vente à des prix accessibles à tous. Car après Yaoundé et Douala, le passage au numérique devrait s’ébranler du côté de Bamenda et de Garoua dans un horizon de trois mois. Le reste du pays suivra.

Elise ZIEMINE

Populaires cette semaine

To Top