Buzz

Humour camerounais: Renaissance et nouveaux talents

major_asse_Humour

L’humour Camerounais a le vent en poupe en ce moment. De nouveaux talents se découvrent tous les jours, pour le plus grand bonheur des Camerounais

De Major Assé à Fingon Tralala ou Kardinal Dubien, ils réchauffent les ondes et remplissent les salles. De même, ils ne se contentent plus de faire rire dans les salles de spectacles ou les chaumières, où nombre de téléspectateurs ne manquent plus un de leurs rendez-vous.

Dans les dîners de mariage, les soirées de gala, cocktails professionnels et autres cérémonies officielles, on se les arrache de plus en plus. « Les week-ends, je ne chôme pas. Je dois même dire que je suis surbooké. Je cours d’une soirée à une autre. Et parfois, si je ne m’organise pas bien, je peux me retrouver en difficulté. C’est pour cela que lorsque j’ai plus de deux prestations en une nuit, j’insiste pour que les organisateurs respectent scrupuleusement les créneaux horaires, sinon ils me font perdre de l’argent », confie un humoriste dans un sourire. Il repart justement de la soirée, les poches débordant de billets de banque : le « farotage » des invités en plus de son cachet.

Humour camerounais: La renaissance

Empêtrés dans la lutte contre la pauvreté, le chômage, les affaires politico-financières, les déceptions de la vie, les Camerounais ont pris le parti d’en rire. Et se précipitent vers tout ce qui peut leur changer les idées. Le rire a la cote et les humoristes sont plus que jamais des stars. Dans son taxi, Jérôme B. les écoute à longueur de journée et partage son plaisir avec ses passagers. « Ils me détendent et me font voir la vie autrement. Avant, j’étais très agressif avec les passagers capricieux. Depuis que j’écoute ces sketches en boucle, j’ai appris à rire et mes familiers me trouvent même changé et blagueur. Comme je n’ai ni le temps, ni les moyens d’aller aux spectacles, j’achète les Cd au marché central. Il y a vraiment des humoristes très marrants comme Boly Bolingo. Mais Jean Miché Kankan reste mon préféré, ses sketches n’ont pas pris une ride », confie le chauffeur de taxi.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il est donc clair qu’après une traversée du désert marquée par des bouffonneries, l’humour camerounais retrouve son public. Grâce à des textes bien tournés et des mimiques qui font s’esclaffer sans trop d’efforts, de nouveaux venus, hommes et femmes, effectuent une véritable percée dans ce domaine. Dans leurs spectacles, ils croquent et dédramatisent les travers de nos sociétés. Les rapports à la tribu ou à l’argent, les manières snob des nouveaux riches, les filles à la recherche de vieux blancs, les relations hommes – femmes… Rien n’est laissé de côté. Humour camerounais: La renaissanceLes humoristes camerounais s’évertuent à intégrer les réalités qu’ils vivent au quotidien sur scène, en traduisant entre autres les frustrations, les difficultés de la vie. Des textes qui, au-delà de faire rire, donnent également à réfléchir.

Le rire, dont on connaît désormais les bénéfices physiologiques, agit alors comme un rempart contre les crises, les déceptions et bien des détresses. L’humour devient une soupape face à la toute-puissance des politiques. Beaucoup d’acteurs adoptent ainsi un côté irrévérencieux sans jamais subir des pressions du pouvoir en place. L’année 2013, marquée par des élections sénatoriales et législatives devrait confirmer l’engouement des Camerounais pour la caricature politique. De quoi remonter le moral et faire courir dans les salles.

Yvette MBASSI-BIKELE

Populaires cette semaine

To Top