Culture'Urbaine

Huawei a lancé la construction du réseau GSM de l’opérateur télécoms Camtel

Huawei

Détenteur de la 4ème licence Gsm du Cameroun depuis le mois de septembre 2014, l’opérateur historique des télécoms, Camtel, a choisi l’équipementier chinois Huaweï avec lequel il est en partenariat depuis plusieurs années sur le téléphone filaire, pour construire son réseau GSM à travers le pays, a-t-on appris de sources internes à l’entreprise.

Avec le concours de deux sous-traitants locaux, l’équipementier Huawei a d’ailleurs lancé les installations depuis bientôt un mois dans la ville de Yaoundé, la capitale camerounaise. «Les deux sous-traitants feront les installations sur 30 sites dans la ville de Yaoundé. Les premiers essais ont même déjà eu lieu, et tout est parfait. Après Yaoundé, ce sera le tour de la ville de Douala. Ce n’est qu’après ces deux étapes qu’on devrait s’attaquer au reste du pays», explique une source proche du dossier.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Analysant l’attribution à Camtel d’une licence GSM assortie des technologies 3 et 4G, la Banque mondiale, dans un rapport daté de novembre 2014 révélé par la presse camerounaise, émet de sérieuses réserves quant aux capacités de cet opérateur public à pouvoir rentabiliser cette technologie. «Camtel se contente d’offres minimum et de mauvaise qualité. L’entreprise n’a pas su exploiter la technologie CDMA (avec le Ctphone notamment, Ndlr) qui est équivalente à la technologie 3G», tranche l’institution de Bretton Woods. Et de poursuivre : «l’attribution, probablement sans contrepartie financière en raison sans doute de la dégradation des finances de l’entreprise, d’une licence 3G à Camtel, semble exclusivement politique, sachant que Camtel ne semble pas avoir des compétences humaines pour mettre en œuvre un réseau de qualité».

Investir au Cameroun

Populaires cette semaine

To Top