Features

Hévécam : des ouvriers grévistes interpellés a Kribi

hevea-yaounde-Hévécam

Hévécam : des grévistes entrés en grève depuis près d’une dizaine de jours, ont été conduits à la Compagnie de gendarmerie et à la Brigade Territoriale de Kribi à la suite des échauffourées avec les forces de l’ordre.

Plusieurs ouvriers de la Société Anonyme Hévéa du Cameroun  (Hévécam) basée à Niété, non loin de Kribi ont été interpellés et conduits à la Compagnie de gendarmerie et à la Brigade territoriale de Kribi, vendredi dernier.  L’interpellation survient après la radicalisation du mouvement de grève que ces derniers observent depuis près d’une dizaine de jours pour exiger le paiement sans délai de leur 13ème mois de salaire. Au «village 2» où la colère est beaucoup plus perceptible, les installations de l’usine ont failli être saccagés n’eut été l’intervention des forces de l’ordre et du préfet du Département de l’Océan. D’après des sources de Radio Equinoxe, un gendarme aurait été blessé au cours des échauffourées qui ont conduit à ces arrestations de masse.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Malgré toutes ces manifestations, le Directeur général de la société Hevecam SA, Rajasegar R. S reste catégorique. Ce dernier n’entend reverser que 50% de cette gratification, violant ainsi selon les  ouvriers, les termes des conventions collectives qui lient les deux parties.  L’on annonce de lourdes pertes dans cette société (3ème employeur au Cameroun avec près de 6000 travailleurs) dues à ce débrayage des ouvriers. Les grévistes  comptaient sur ce 13ème mois de salaire pour passer les fêtes de fin d’année.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top