Features

Henri Eyebe Ayissi reprend du service après son accident

henri_eyebe_ayissi_minader_Effort_de_guerre

Le Minader a présidé une rencontre dans son département ministériel hier à Yaoundé, après l’accident de circulation de jeudi dernier. Il est 11 heures ce lundi 19 octobre 2015. Au ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), les usagers vont et viennent dans les couloirs.

«Le ministre est là», peut-on entendre au hall dudit ministère. Seulement, il est impossible de rencontrer l’un des responsables, y compris le ministre. En fait, Henri Eyebe Ayissi, patron de ce département ministériel, se porte plutôt bien, après l’accident de circulation dont il a été victime jeudi dernier, au lieu-dit Olembé II, à Yaoundé. Il a d’ailleurs présidé ce lundi matin, une rencontre de prise de contact et de mobilisation des responsables centraux et extérieurs de son département ministériel, ainsi que des coordonnateurs des programmes et projets sectoriels thématiques.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ladite rencontre a porté sur deux principaux aspects, notamment : la communication du ministre et la présentation des différents responsables présents. Dans sa communication, Henri Eyebe Ayissi est revenu sur les directives prescrites par le président de la République le 15 octobre dernier, au cours du conseil ministériel. Ainsi, «vous devez cultiver l’esprit d’équipe dans votre travail, veiller sur la discipline et l’autodiscipline à tous les niveaux, avec une obligation solidaire de résultat positif», a martelé Henri Eyebe Ayissi aux responsables centraux. Les responsables des services déconcentrés doivent, quant à eux, veiller au strict respect des textes, cultiver l’esprit de travail en équipe, travailler en collaboration avec tous les acteurs œuvrant dans le monde rural. Tandis que les chefs de projets devront se mobiliser, afin de voir leurs projets se réaliser et s’auto-discipliner en matière de gestion des projets.

En rappel, jeudi dernier, le véhicule du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Henri Eyebe Ayissi, avait été percuté par un grumier à Olembé II. Il avait été transporté aux Centre national des urgences de Yaoundé, où il avait passé une nuit sous observation. Ainsi, Henri Eyebe Ayissi s’est remis du choc, même si l’on observe encore un léger claudiquement du pied gauche, dans sa démarche.


Josiane Afom

Populaires cette semaine

To Top