Culture'Urbaine

« Hein Père » de Stanley Enow ou les ingrédients d’un Buzz : L’analyse du Psy

« La musique adoucit les mœurs », c’est ce qu’on n’arrête pas de dire et ça tout le monde peut le confirmer « Hein père ». Elle a quelque chose de magique, quelque chose que l’on arrive pas toujours à expliquer quand on voit comment quel que soit l’endroit où l’on se trouve, la culture à laquelle on appartient, l’âge qu’on a et la race à laquelle on appartient, on devient tous une seule et même entité face à un air de musique.

Comment expliquer le fait que plusieurs personnes hommes, femmes, enfants, adultes ou vieillards, riches ou pauvres, chômeurs ou travailleurs soient tous raides dingues de la même musique ?? Comment expliquer l’énorme buzz provoqué par « hein père » de Stanley Enow ?

Tout d’abord, l’artiste est un jeune camerounais comme la majorité de ses fans, qui dans son tube et dans ses textes décrit avec une simplicité et un langage connu et employé par presque tous ; la réalité de ses journées quotidiennes. Tous les jeunes qui l’écoutent s’y retrouvent, se reconnaissent dans ce qu’il dit, c’est l’identification. Un mécanisme psychologique inconscient par lequel un sujet assimile un aspect de l’autre et se transforme totalement ou partiellement sur le modèle de celui-ci. Pour ceux qui comprennent exactement ce que Stanley dit dans ses chansons, l’identification est encore plus prononcée, et c’est elle qui favorise le grand intérêt que cette chanson suscite.

De plus, tout comme les jeunes qui l’écoutent, Stanley a su utiliser un style qui ne pouvait que captiver l’attention, l’argot, l’humour, les blagues et les expressions que tout le monde utilise tous les jours au quartier. C’est encore l’identification qui marche à ce moment, quand on écoute la chanson, on a l’impression qu’il cause avec nous, on s’imagine assis le soir devant la maison avec les potes en train de faire des commentaires sur la « sexy maquereau » qui passe !! Sur le plan inconscient, on ne réalise pas que d’écouter ce qu’il dit de la manière dont il le dit, nous fait revivre ces bons moments (pour les plus vieux), ce qui donne un charme particulier à la chanson.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

D’un autre côté, il y a aussi un processus psychologique selon lequel, le fait d’écouter un son ou de visualiser une image de manière répétée permet au cerveau de s’y accoutumer, d’enregistrer et finalement d’apprécier. C’est ce qui explique pourquoi même lorsqu’une chanson nous indiffère, on finit par la réciter et par l’aimer… Faut dire que de ce côté, « hein père » est largement diffusé, et le fait d’entendre à la radio, de voir à la tété et d’écouter tous ceux qui chantent autour ; a largement contribué à ravir le cœur des plus résistants !

    Au final, « hein père » est une chanson qui a tous les atouts pour être autant aimée, au-delà du fait que c’est une chanson jeune, fraîche et naturelle, elle renvoie à la vie simple de la plupart des jeunes camerounais. Elle peut paraître légère ou vide de sens pour certains ; mais c’est aussi ça qui la rend si digeste même pour un papa ou une mère. Mais pour ceux qui prennent vraiment la peine de l’écouter, elle véhicule des valeurs en lesquelles l’artiste croit. C’est par exemple travailler dur pour obtenir ce qu’on veut, savoir apprécier les choses simples, être fier de ses origines, continuer à avancer malgré les difficultés ; ne pas perdre le temps dans les disputes inutiles ; être patient ; être reconnaissant envers ceux qui nous aident ; savoir rendre hommage à des personnes qu’on admirent…Pour ceux qui veulent faire la fête, elle est toujours au rendez-vous, avec sa manière particulière de parler, sa musique a du peps et entraine tous ceux qui sont en train de l’écouter.

Bref, « hein père » a tous les ingrédients sur le plan physiologique et psychologique pour soulever autant de personnes… Derrière « hein père » se cache en fait un travail remarquable qui fait toute la beauté de la chanson, et à voir comment l’expression « hein père » fuse à tous les coins de rue, je dirai que Stanley Enow met tout le monde d’accord !!

Samuella TINGUEM, Psychologue Clinicienne

Partagez cet article sur les reseaux sociaux avec les boutons ci-dessous

Populaires cette semaine

To Top