Economie

Hausse des salaires des agents publics, les Camerounais apprécient

Billets_Economic_fcfa-salaires-des-agents-publics-budget-Cameroun-employés-Campost

Après le réajustement des prix du carburant à la pompe (super et gasoil) ainsi que du gaz domestique, en vigueur depuis le 1er juillet 2014, on voit un peu plus clair aujourd’hui en ce qui concerne les mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement pour accompagner les couches socio-professionnelles susceptibles d’être les plus affectées par ce réajustement des prix. En effet, à la faveur d’un décret présidentiel signé le lundi 7 juillet 2014, la rémunération mensuelle de base des personnels civils et militaires est revalorisée de 5%. Dans la foulée, le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, dans une interview accordée à CT, a confirmé que les agents publics constateront effectivement les améliorations promises au moment de la perception de leur solde à la fin de ce mois de juillet.

 Quant aux autres catégories de personnes, notamment les populations à faibles revenus, elles bénéficient de la réduction de 50% de l’impôt libératoire qui leur est applicable. Les transporteurs de personnes et des marchandises, grands clients des stations-service, ne sont pas oubliés. Il leur avait déjà été annoncé une diminution de 50% de la taxe de stationnement et de la taxe à l’essieu. Avant-hier, le chef de l’Etat a signé une ordonnance qui clarifie tout cela.   On retiendra que le tarif de la taxe à l’essieu est gradué et fixé ainsi qu’il suit, par véhicule et par trimestre : 4 500 F CFA pour les véhicules de charge utile égale ou supérieure à 3 tonnes et inférieure à 5 tonnes ;  9 375 F CFA pour les véhicules de charge utile égale ou supérieure à 5 tonnes et inférieure à 16 tonnes ;  16 875 F CFA pour les véhicules de charge utile égale ou supérieure à 16 tonnes et inférieure à 20 tonnes ;  28 125 F CFA pour les véhicules de charge utile égale ou supérieure à 20 tonnes et inférieure à 30 tonnes ;  37 500 F CFA pour les véhicules de charge utile égale ou supérieure à 30 tonnes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Toutefois, précise l’ordonnance, les tarifs de l’impôt libératoire pour les transporteurs sont arrêtés par les collectivités territoriales décentralisées, bénéficiaires du produit de cet impôt à l’intérieur d’une fourchette ainsi qu’il suit : catégorie A : de 0 F CFA à 10 000 F CFA ; catégorie B : de 10 001 F CFA à 20 000 FCFA ; catégorie C : de 20 001 F CFA à 25 000 FCFA ; catégorie D : de 25 001 F CFA à 50 000 FCFA. En attendant la revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), CT est allé à la rencontre des Camerounais qui, globalement,  ne cachent pas leur satisfaction.


Rousseau-Joël FOUTE

Populaires cette semaine

To Top