Features

Hadj 2015 : Des pèlerins abandonnés à Garoua

Hadj-2015-pèlerins

Ils attendent d’embarquer pour la Mecque depuis dimanche dernier. Depuis dimanche dernier, près de 700 pèlerins des régions du Nord et de l’Adamaoua sont abandonnés à eux-mêmes dans le hall de l’aéroport de Garoua, région du Nord.

Ils attendent depuis trois jours pour embarquer en direction de la Mecque, en Arabie-Saoudite, terre sainte de l’islam en vue d’accomplir leur pèlerinage sur les lieux saints de l’islam. Selon diverses informations recueillies par Le Jour auprès des convoyeurs, il s’agirait des pèlerins des villes de Touboro, Guider et Lagdo dans le Nord et Tignère, Meiganga, Banyo, Tibati dans la région de l’Adamaoua. Ils sont sans passeport pour certains.

« Nous n’avons aucune information sur notre départ. Nous dormons à la belle étoile ici. Il y a des femmes qui sont malades avant même le départ », fait savoir Ahmadou Tidjani, candidat au hadj. D’autres pèlerins affirment qu’ils ne sont pas encore en possession de leurs passeports. Joint au téléphone par Le Jour, Dr Boubakary Oumarou, de la commission nationale a affirmé : « Nous attendons l’avion parti pour l’Arabie Saoudite. Nous avons encore trois vols à effectuer. Personne n’a été abandonné ». Il explique que 07 vols ont été effectués et que Camair-Co n’a pas pu fournir les deux aéronefs de type Boeing 767-300 qu’elle avait promis, d’où les désagréments observés. Il dit ne pas être responsable des pèlerins sans passeport. Selon le calendrier communiqué par les responsables de la commission nationale du Hadj, le dernier vol en destination de l’Arabie-Saoudite partait le 03 septembre 2015 avec la dernière vague des candidats au Hadj des régions 780 candidats nigérians embarquent par le Cameroun

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon diverses sources, 780 nigérians venu d’Adamawa State, Yobé et Borno State ont embarqué pour la Mecque, via le Cameroun. Ils ont été les premiers à quitter l’aéroport international de Garoua pour l’Arabie Saoudite. Ils étaient, selon une source de votre journal à la commission nationale du Hadj, titulaires de passeports et de cartes de séjours camerounais. Ces derniers se sont présentés à l’aéroport international de Garoua alors qu’on ne les attendait pas. Ils ont été privilégiés par la commission nationale du Hadj parce qu’ayant versé 3.500.000 F.Cfa par pèlerin, au lieu de 2.150.000 F.Cfa déboursés par les candidats camerounais.

« Au lieu qu’ils s’occupent de nous, ils ont préféré faire partir une forte délégation venue du Nigéria. Maintenant, nous sommes bloqués ici sans qu’ils ne nous disent si on pourra accomplir finalement notre pèlerinage comme prévu. Et le temps qui passe n’est pas pour arranger les choses », déclare Mohamadou Bassirou, noir de colère. Le représentant du Minatd à la commission nationale du Hadj dit avoir agi selon la règlementation en vigueur. « C’est à la police de vous dire pourquoi ils ont délivré des passeports aux Nigérians. Ils ont fait la demande comme tout le monde pour faire partie de l’expédition camerounaise », conclut Boubakary Oumarou, le conseiller technique du Minatd.

Cette année, 4500 Camerounais sont candidats au Hadj en Arabie Saoudite. Cinquième pilier de l’islam, le pèlerinage est un devoir pour tout musulman ayant les moyens de le faire. Comme de tradition depuis quelques années déjà, des centaines de candidats au Hadj ne pourront pas effectuer ce rite sacré de l’Islam.

Adolarc Lamissia

Populaires cette semaine

To Top