Features

Hadj 2014: Les musulmans «envahissent» l’aéroport de Douala

A l’aéroport international de Douala jeudi 25 septembre 2014, ça grouille de monde. Les fidèles musulmans sont les plus nombreux. Les enfants courent dans tous les sens. On se piétine, on se bouscule.

Pour traverser le portillon qui donne accès à l’espace portuaire, il faut jouer de ses bras et de ses coudes. Comme si cela ne suffisait, le soleil en rajoute avec ses rayons ardents.

L’agent de sécurité de l’aéroport a beau crier, question de discipliner la foule, «elle peut bien le garder pour elle son discours», lance une voix. «Osez me marcher dessus et vous verrez ce que je vous ferai. C’est quoi à la fin ? Vous pensez qu’on va vous chassez ? Tout le monde va entrer, alors calmez-vous», gronde une dame au corps entièrement couvert. «C’est terrible. Tous les musulmans de la ville sont à l’aéroport. On dirait qu’il y a une mosquée ici. C’est toujours pour la Mecque?» s’exclame un passant.

On croirait effectivement que toute la communauté musulmane de Douala veut effectuer le pèlerinage. Que non ! Ce sont pour la plupart les membres de la famille, les amis et connaissances des pèlerins. Qui sont en effet 4500 cette année, soit 1200 recensés dans la ville. Le journal à capitaux publics Cameroon Tribune affirmait dans son édition du 24 septembre qu’environ 500 pèlerins sur les 1200 enregistrés ont déjà pris le vol. Il faut cependant une bonne dose de patience pour embarquer. «On devait partir depuis hier (mercredi 24 septembre 2014, ndlr) mais nous voici encore à l’aéroport», s’offusque Ahoudou Baba, un candidat pour la Mecque. Le quinquagénaire affirme être sorti très tôt jeudi 25 septembre 2014.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Ma famille et moi sommes à l’aéroport depuis 4h. Voilà qu’il est 12h et je n’ai même pas encore pu obtenir mon visa.» Ce n’est pas pour autant que Baba va baisser les bras. «Le pèlerinage est une obligation pour le fidèle musulman, c’est un pilier de l’islam. C’est ma première fois de me rendre à la Mecque parce que les frais du billet s’élèvent à 2millions Fcfa. Mon fils m’a offert le voyage.» Oussena remercie de son côté son frère. Qui a bien voulu lui offrir son premier voyage pour Médine. «C’est une joie immense pour moi d’aller prier à la Mecque. Je n’ai pas les mots pour exprimer ce que je ressens. Je remercie mon frère pour cette merveilleuse surprise», déclare la dame.

© Valgadine TONGA | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top