Features

Guerre contre Boko Haram: Ce que dépensent les Etats-Unis dans la zone du Lac-Tchad

Boko-Haram-Etats-Unis

Le département d’Etat américain a apporté une assistance humanitaire de 195 millions de dollars $ (113 101 035 450 FCFA), pour les populations touchées par les exactions de Boko Haram, dans toute la région du Lac Tchad, y compris les personnes déplacées et les réfugiés, pour le seul exercice 2015-2016, apprend KOACI, d’une note du Département d’Etat américain publiée sur son site web ce jeudi.

Les pays du Lac-Tchad (Cameroun, Tchad, Niger, Nigeria) et le Bénin, sont les pays les plus touchés par les exactions de la secte islamiste.

Le Cameroun accueille plus de 52 000 réfugiés nigérians sur son sol, au camp des réfugiés de Minawao. Et, près de 100 000 déplacés internes, fuyant les exactions de la secte.

L’administration américaine soutient également la Force multinationale mixte (FMM).
En octobre dernier, le pays de Barack Obama avait décidé d’envoyer au nord du Cameroun, 300 soldats pour collaborer activement dans la lutte contre Boko Haram.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les soldats américains, aux côtés des pays signataires de la FMM (Cameroun, Tchad, Niger, Nigeria et Bénin), doivent fournir des conseillers, l`intelligence, la formation, l’appui logistique et du matériel.

Ce soutien est évalué à 71 millions $ soit plus de 41 220 834 230 FCFA, lit-on sur le site gouvernemental.

La note du département d’Etat américain, ajoute qu’en septembre 2015, l`administration Obama, a autorisé des dépenses de 45 millions $ (26 125 880 850 FCFA), sur autorisation présidentielle dans la formation militaire.

Le ministère de État américain et le ministère de la Défense, ont mobilisé de 40 millions de $ (23 223 005 200 FCFA), dans le cadre du programme Global Security Fonds de prévoyance (GSCF).

Notons pour finir, que le Département d`Etat finance également le contre- terrorisme, la lutte contre les programmes extrémismes et violents, l`application des lois et l`amélioration du secteur de la justice pour soutenir les efforts contre Boko Haram.

Armand Ougock

Populaires cette semaine

To Top