Economie

Gestion : Un trou de plusieurs milliards à la Bicec

BICEC-Cameroun

Le directeur de la comptabilité et de la trésorerie de la Banque internationale pour le commerce, l’épargne et le crédit serait en fuite.Au service d’accueil de la direction générale de la Banque internationale pour le commerce, l’épargne et le crédit (Bicec) au quartier Bonanjo à Douala ce mercredi 09 mars 2015, les gens vont et viennent. Des agents de sécurité postés à chacune des entrées de la banque passent au détecteur de métaux tous les visiteurs. Les renseignements se font à la réception.

Des visiteurs y laissent leur Carte nationale d’identité, arborent un badge avant de se rendre dans les bureaux. La cellule de communication contactée par les réceptionnistes se renseigne sur l’objet de la visite du reporter et décline la rencontre. «Je sais que c’est une grosse affaire. Je ne peux rien vous dire de plus.

Aucun responsable de la banque n’acceptera de vous parler de cette affaire. Je suis désolé. Passez une bonne journée », a indiqué un autre haut cadre de Bicec queLe Jour a joint par téléphone pour en savoir davantage au sujet de l’information qui fait état d’un trou de plusieurs milliards de F. Cfa dans les caisses de la banque. En début de semaine, des quotidiens privés de la place qui ont relayé cette information, ont fait état d’un audit interne initié par le nouveau directeur général de la Bicec en février.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une opération qui a révélé des pratiques « douteuses » qui ont fait perdre à l’institution bancaire plusieurs milliards F. Cfa.

Aucun communiqué officiel ne l’indique, mais plusieurs procédures auraient été engagées au sein de l’institution. Samuel Ngando Mbongue, directeur de la comptabilité et de la trésorerie, qui n’a pas donné signe de vie depuis le lendemain du conseil de direction tenu à Douala le 29 février, ferait partie des personnes indexées dans l’affaire.

Il faisait déjà partie des personnes ciblées dans le staff dirigeant lors de l’éclatement d’une affaire des placements « peu orthodoxes », a –t-on appris.

Mathias Mouendé Ngamo

Populaires cette semaine

To Top