Features

Gérémi Njitap fait son come-back au Racing Fc

Près de vingt ans après avoir quitté le Racing Fc de Bafoussam, le légendaire latéral des Lions indomptables a remis le maillot de ce club et rechaussé les crampons pour affronter la sélection nationale U20. C’était lors du match exhibition disputé samedi 30 avril dernier, sur la pelouse du tout nouveau stade omnisport de Bafoussam.

Annoncé au début du match, c’est à l’entame de la seconde manche que l’ancien joueur de Chelsea et du Réal de Madrid sortira des vestiaires, vêtu aux couleurs du Tpo et arborant le dossard 34. Ce que beaucoup ont cru être un poisson d’avril devenait ainsi une réalité irréfutable. Dès sa sortie des vestiaires, il sera salué par un tonnerre d’applaudissement et des cris stridents des 15 000 spectateurs présents. Sur ses premières touches de balle, il fera montre de quelques reflexes du « grand Gérémi » de l’époque. Soulevant davantage la foule. Loin d’être un choix anodin, le fait de reporter le maillot du Racing Fc de Bafoussam lui procure une émotion singulière. « Racing a toujours été mon club de cœur, pas pour dire que je n’ai pas de considération pour les autres clubs où j’ai évolué, mais Racing a toujours été la référence. J’aurais pu jouer avec l’équipe nationale U20 puisque j’ai aussi porté ce maillot, mais j’ai préféré le Racing », confesse-t-il.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Un projet pour sa région d’origine

Souvent critiqué de ne pas participer à l’éclosion de nouveaux talents dans la région qui l’a vu naitre, Gérémi Njitap mijoterait enfin un projet. « J’ai le droit et je dois renvoyer l’ascenseur à cette région qui m’a bâti. Pour le moment, des projets sont en cours, l’avenir nous en dira davantage », a-t-il laissé entendre. Puis de marquer son émotion à pouvoir fouler dans son pays une pelouse presque similaire à celles sur lesquelles il a évolué et remporté plusieurs titres sur le vieux continent.

Gaël Tadj, de retour de Kouékong

 

Populaires cette semaine

To Top