Features

Gaz Frauduleux : une campagne de répression dès janvier

Explosion-dépot-Gaz-Etoudi-Yaounde-Depot

Plusieurs mesures correctives dans le secteur du Gaz étaient discutées mardi au ministère du Commerce.

Les trois heures de réunion que le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a animées mardi dans ses services à Yaoundé ont permis d’affiner les réformes en cours dans le secteur de la distribution du gaz domestique. Après l’examen de la situation générale, à la lumière des interventions des autres administrations impliquées (industrie, énergie, services de sécurité, environnement, etc.) et les acteurs privés du Groupement des professionnels du pétrole (GPP) notamment, il a annoncé que les contrôleurs du ministère du Commerce vont prêter main forte à la campagne de répression qui va intervenir dès janvier dans le domaine de la distribution des produits dangereux comme le gaz et les autres dérivés du pétrole.

Gaz-Domestique-Distribution

Gaz-Domestique-Distribution

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’on a, en effet, appris de Mindjos Momeny, représentant le ministère en charge de l’industrie, que la riposte des pouvoirs publics, au regard de la multiplication des violations du cadre de distribution de certains produits, va se déployer dès ce mois de décembre. Elle éliminera du circuit tous les établissements de vente sauvages de Gaz, promettent les pouvoirs publics. Tout commencera donc par le partage d’une base de données de l’ensemble des établissements classés comme étant à risque. Laquelle permettra aux interventions interministérielles de s’informer et d’agir en conséquence, mais surtout de concert.  Un guide d’inspection à l’usage de ces contrôles à venir est déjà fin prêt, par ailleurs, à la suite d’un décret du Premier ministre.

Il reste que, a jugé le ministre, la prévention en la matière, sera plus utile. Les mesures actuelles, telles que l’obligation de disposer d’un instrument de pesée à la vente au détail, qui incombe au vendeur, n’est pas opérante, a reconnu M. Mbarga Atangana. Comment faire pour éviter la tentation de trafiquer les bouteilles de gaz pour en réduire le contenu ou de les remplir insuffisamment, activités à l’origine de la catastrophe récente qui a vu 3000 bonbonnes voler en éclat à Yaoundé ? Les solutions de protection accrue de ces produits ont été résumées et discutées, à chaque fois que la question du ministre a fait le tour de la table. La possibilité de sceller davantage avec un timbre, a singulièrement marqué l’opinion.

En attendant, certains opérateurs de Gaz suggèrent aux consommateurs de redoubler de vigilance au moment de l’achat, en s’assurant que l’actuel bouchon qui sert de scellé sur nombre de bouteilles a effectivement préservé l’intégrité de la marchandise. Bien que Perrial Nyodog, le président du GPP, dénonce quelques entreprises chargées d’enfûter mais qui n’hésitent pas à se livrer à la fraude.

Cameroun Tribune

Populaires cette semaine

To Top