Actu'Décalée

Gardé à vue pour avoir dissimulé la dépouille de son épouse

Commandant-Douala-droits-de-l’homme-douanier-arrêté-épouse-évadé-de-prison-Boko-Haram-détenu-garde-du-corps

Aminatou, 23 ans, a été retrouvée morte chez elle le mercredi 10 juin 2015 dans l’après-midi à Odza, un quartier de Yaoundé. Elle décède après que Moussa, son mari, a fait qu’elle accouche dans la maison. Mardi dernier [veille de son décès Ndlr], Moussa, de retour de son boulot a trouvé son épouse en peine contractions dans leur domicile.

«C’était aux environs de 20h, sans dire un mot il a déposé son sac et a pris sur lui de faire accoucher sa femme. La femme dans l’agonie n’a eu d’autre choix que de se livrer à cette sage-femme en herbe. En moins de deux heures, il a réussi à faire sortir le bébé et couper le cordon ombilical à l’aide d’une lame», renseigne un témoin.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Malheureusement, l’enfant est mort-né et la femme est dans un état critique. Pris de panique, Moussa décide de conduire Aminatou, inconsciente à l’Hôpital central de Yaoundé. Arrivé à l’hôpital, il n’avait pas d’argent pour les soins de son épouse. Un infirmier soucieux de l’état de cette femme décide de l’aider  en lui donnant la somme de 2000 Fcfa qu’il refuse catégoriquement. Après plusieurs heures sans aucun acte de Moussa pour faire soigner sa femme, un médecin vient lui annoncer à 5h qu’elle a rendu l’âme.

Sans perdre de temps, il transporte le cadavre d’Aminatou chez lui et l’abandonne sur le sol derrière un canapé. Ce n’est qu’à 16h que leur voisin en venant demander si le bébé est né trouve le corps sans vie d’Aminatou et alerte tout le voisinage. C’est ainsi que les éléments des forces de l’ordre sont informés. Moussa médite désormais sur son sort au commissariat d’Odza. Jusqu’ici, il n’a pas encore dit où il a mis la dépouille du bébé.

Populaires cette semaine

To Top