Actu'Décalée

Gabon: Une centaine de malades mentaux s’enfuit du Centre National de la Santé mentale de Melen

Melen_Gabon

La politique de prise en charge des malades mentaux  n’est pas encore efficiente en Afrique. Les troubles  mentaux sont  toujours considérés non comme des pathologies normales mais comme des maladies liées aux mysticismes. Dans les sociétés africaines la folie n’est pas gratuite, elle toujours la cause de quelque chose liée toujours à quelqu’un surtout, un  sort lancé par un esprit en colère, par un sorcier, un marabout désabusé.

Malgré la modernisation es nos systèmes sanitaires avec la prise en compte de ce secteur, aucun sérieux n’est véritablement pas accordé à la santé mentale. Manque de filière de formation initiale, manque de personnel soignants, manque de structures d’accueil et de traitement de malades, le mépris des psychiatres, des infirmiers spécialisés dans le domaine car ici en Afrique ‘’celui qui soigne les fous est aussi  considéré comme déséquilibré mentale ‘’, suivi d’un mauvais encadrement de ces derniers

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au Gabon, Malgré la reforme opérée dans ce domaine, le  désintérêt  de l’Etat  reste  palpable. Les problèmes sont  toujours légion et les conséquences aussi. C’est ce qui  explique  cet incident survenu à la fin du mois d’Octobre dernier au Centre National de la Santé Mentale de Melen, où la centaine de pensionnaire qui y logeait a profité du mouvement de grève des personnels de cet établissement pour s’évanouir dans la nature. Le personnel de ce centre  réclamait les meilleurs conditions de travail, une assurance maladie, une prime de risque spéciale car ce personnel  est toujours victime des coups et autres  désagréments  venant de leurs patients. Tous, pas un seul n’est resté. Homme,  femme enfant interné ont pris la poudre d’escampette.

Ce qui semble étrange dans cette histoire, c’est le comportement des malades mentaux qui ont su partir au moment qu’il fallait

© Source : Publié en collaboration avec Secteur Santé

Populaires cette semaine

To Top