Features

Gabégie : Le Programme Elargi de Vaccination aurait détourné plus de 2 milliards de F des bailleurs de fonds

Cameroun-vaccination-des-enfant-polio

Le Controle Supérieur de l’Etat aurait ouvert une enquête suite à la pression exercée par les financeurs sur la présidence de la République. Les bailleurs de fonds du Programme élargi de vaccination se plaignent de ce qu’une bonne partie des fonds alloués ont été évaporés sans justification aucune. Selon le quotidien Emergence en kiosque ce mardi 25 août 2015, les bailleurs de fonds que sont Global Alliance for Vaccination and Immunization (Gavi), la Banque Mondiale et la Fondation Bill Gate, ont sorti un rapport mettant en indexe certains individus ayant géré le Programme élargie de vaccination.

Bien que ce rapport date de 2012, le journal souligne qu’il était resté jusque-là dans les tiroirs jusqu’à ce que le Conseil supérieur de l’Etat (Consupe) ait ouvert l’enquête sous ordre de la présidence de la République, qui elle-même a subit la pression des bailleurs de fonds. Une source proche du dossier a confié à Emergence que « les bailleurs de fonds qui jusque-là avaient attendu que le gouvernement ouvre une enquête pour savoir comment les fonds du Programme de vaccination avaient été gérés, ont dû faire pression pour que l’Etat se bouge. Du coup, le président de la république a instruit une mission pour qu’on puisse y voir un peu plus clair ».

Dès lors, une enquête a été ouverte et des auditions ont été faites. A la fin, il est attendu un rapport. Une source proche de l’enquête a confié que « même si la signature du ministre de la Santé publique apparait sur de nombreux documents, nous pensons qu’il a été induit en erreur ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le rapport publié en 2012 couvre la période de 2008 à 2011 des activités du Pev. Il souligne qu’ « à l’issue de nos travaux, le montant des dépenses examinées se chiffre à 2 522 496 819 F CFA (5 127 026 dollars). Le montant global des fraudes, anomalies et irrégularités identifiées au niveau central et dans les délégations régionales s’élève à 1 815 998 618 F CFA, soit 3 691 054 dollars. Cela se répartie de la façon suivante : dépenses inéligibles (8,3%) : 150 475 740 F CFA (305 845 dollars) ; fraudes et irrégularités avérées (47%) : 853 567 715 F CFA (1 734 894 dollars) ; dépenses insuffisamment justifiées (29%) : 526 788 937 (1 070 709 dollars) ; décaissement non justifiés (15,7%) : 285 166 226 F CFA (579 606 dollars).

Emergence indique que le rapport parle notamment d’un « remboursement partiel effectué le 09 septembre 2010 par le ministre de la Santé publique à partir des Fonds de contrepartie, et relatif aux salaires et primes du Secrétariat technique de juillet à décembre 2009, qui avait été payé à tort sur les Fonds Gavi ».

Bon à savoir, Gavi Alliance (anciennement « l’Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation ») est un partenaire des secteurs publics et privés sur les questions d’immunisation qui a pour but d’accélérer les progrès dans le domaine de la vaccination. L’Alliance rassemble entre autres, l’expertise technique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la puissance d’achat en matière de vaccins de l’UNICEF et le savoir-faire financier de la Banque Mondiale.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top