Société

Françoise Foning en route pour l’éternité

hommage_Françoise_Foning_paris

La levée de corps du maire de Douala V a eu lieu mercredi matin en présence du Premier ministre, représentant personnel du chef de l’Etat. 9h 25 hier matin. Le cercueil recouvert du drapeau vert-rouge et jaune, porté par huit officiers de police et contenant les restes de Françoise Foning sort de la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. Précédé de la gerbe de fleurs du président de la République et Madame Chantal Biya.

Le premier acte des obsèques officielles, décrétées par le président de la République, en l’honneur de celle qui était encore jusqu’au 23 janvier 2015, membre titulaire du Comité central du RDPC, présidente de la section RDPC du Wouri V, maire de la commune d’arrondissement de Douala V, présidente honoraire des femmes chefs d’entreprises mondiales, vient de prendre fin. Sous le regard de Philemon Yang, Premier ministre, chef du gouvernement et représentant personnel du chef de l’Etat. Dans l’assistance également, de nombreux membres du gouvernement, les dames du Cercle des amis du Cameroun (CERAC), des magistrats municipaux conduits par le président national des Communes et villes unies du Cameroun (CVUC), Emile Andze Andze, des responsables de partis politiques, des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), des notabilités traditionnelles de la région de l’Ouest, les membres du Groupement des femmes d’affaires du Cameroun (GFAC) dont Françoise Foning était la fondatrice et de nombreux anonymes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Tout ce monde a suivi la courte prière dite sur les lieux par l’archevêque métropolitain de Yaoundé. A ces personnes, dont certaines avaient du mal à cacher leur émotion, Mgr Jean Mbarga a un message d’espoir tiré des Saintes Ecritures : « Il ne faut pas que nous soyons abattus comme les autres qui n’ont pas d’espérance… Avec Jésus à nos côtés, la mort n’a pas le dernier mot », dira-t-il en substance. Il a invité la famille de la disparue à trouver réconfort dans l’espérance. A la fin de la prière, le cortège funèbre s’est ébranlé en direction de la Cathédrale Notre-Dame des Victoires de Yaoundé pour une messe en la mémoire de la défunte, avant le départ pour Douala. Dans les rues de la capitale, de nombreuses populations sont également sorties pour un ultime hommage à cette dame multidimensionnelle. Agée de 66 ans, Françoise Foning est décédée le 23 janvier dernier à l’hôpital central de Yaoundé des suites d’un accident de la circulation survenu cinq jours auparavant. Elle sera inhumée samedi prochain à Baleng, son village natal, dans l’arrondissement de Nkong-Ni, département de la Menoua.

Jean Francis BELIBI

Populaires cette semaine

To Top