Actu'Décalée

Francoise Foning Convoquée au Tribunal Criminel Special

Foning-francoise-Gfac-femmes d’affaires

La maire de la commune de Douala 5e a été récemment cuisinée par les enquêteurs de cette juridiction spéciale à Yaoundé. Panique générale dans les rangs.

L’affaire est passée inaperçue. Manifestement, les autorités du Tribunal criminel spécial ont voulu envelopper l’audition de la mascotte du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) d’un manteau spécial. Mais des sources introduites dans cette juridiction ont révélé à La Nouvelle Expression que dame Françoise Foning a passé plusieurs heures dans les bureaux des agents de la police judiciaires du Tcs. L’interrogatoire «musclé» portait sur des trous de caisses et d’autres dépenses dont la traçabilité est floue dans la gestion des fonds de cette commune, étalée sur plusieurs années. Et dont le montant cumulé s’élève à environ 5 milliards Fcfa.

Certains prestataires de service de la mairie, ont défilé devant les enquêteurs

La maire y était attendue depuis plusieurs semaines. Mais son séjour prolongé à l’étranger ces derniers temps pour des «raisons personnelles» a fait un peu attendre les fins limiers du Tcs, manifestement  très prudents sur le dossier de cette personnalité. Elle a dû regagner le pays, aussi dans la mouvance des obsèques de la mère de la première dame. Une occasion inespérée au cours de laquelle les pontes du régime  ont pu opportunément montrer et démontrer leur indéfectible attachement au couple présidentiel et aux «idéaux» qu’il incarne. Mais avant elle, les mêmes sources révèlent que nombre de ses collaborateurs, ainsi que certains prestataires de service de la mairie, ont défilé devant les enquêteurs. Avec beaucoup de révélations compromettantes à la clé. Après cette phase préliminaire, le dossier pourrait être transmis à un juge d’instruction du Tcs, pour éventuelle inculpation. «C’est ici que les vraies choses vont commencer», lance une source proche de  l’enquête.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le passage au Tcs doit avoir particulièrement secouée la maire

Il faut dire que plusieurs missions de contrôle se sont succédées à la mairie de Douala 5e, depuis plusieurs années, pour tenter de comprendre quelque chose dans ce que d’aucuns ont qualifié de «véritable cafouillage managérial et financier». Les dernières missions se sont particulièrement intéressées au loyer de l’immeuble qui abrite depuis quelques années les services de la mairie. Parce que le contrat ici doit poser d’énormes problèmes. Le passage au Tcs doit avoir particulièrement secouée la maire,  au point où ses multiples cérémonies qui donnent toujours lieu à de gigantesques festins sont très sobres, désormais. Comme si l’heure était à la «rigueur et moralisation» dans la gestion. «La maire (mère) est très calme ces derniers temps, comme si elle avait des soucis particuliers», remarque un de ses conseillers municipaux.

De fiables  informations font état de ce que le contrôle supérieur de l’Etat avait déjà bouclé un premier dossier sur la mairie de Douala 5e, depuis le temps de David Siegfried Etamé Massoma au contrôle supérieur de l’Etat, aujourd’hui sénateur du Moungo. Mais la mise en mouvement de la procédure a toujours rencontré des obstacles pas du tout innocents. Alors, pourquoi le coup d’accélérateur aujourd’hui ? A la veille de la célébration des 32 ans de règne de Paul Biya, elle a organisé en son  honneur une messe d’action de grâce à Bépanda.   Série couronnée par un grand meeting politique le lendemain  6 novembre. Toujours à  la gloire du prince. A la faveur de la démission de son «illustre prédécesseur», Ahmadou Ahidjo. Après  toutes ces opérations de charme, il faudra attendre de voir  si le Tribunal criminel spécial aura les coudées franches. Pour pousser plus loin.

David Nouwou

Populaires cette semaine

To Top