Economie

Le Franc CFA dans une zone de turbulence – Afrique francophone

franc-cfa

« Nous menons régulièrement des études économiques pour voir si le franc CFA est surévalué ou sous-évalué par rapport à son niveau économique de très long terme ». Cette réunion, qui se déroule alternativement en Afrique et en France, est organisée quelques jours avant les Assemblées du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

Bâtie sur les liens historiques étroits qui unissent la France aux pays africains, la Zone franc est issue de la volonté commune de ces pays de maintenir un cadre institutionnel qui a contribué à la stabilité du cadre macroéconomique.

Il est arrimé à l´euro par un système de parité fixe. Le Brexit va beaucoup affecter l´Afrique  » et compliquera la situation économique des pays africains, reconnaît M. Lopes.

Le franc CFA est un mécanisme désuet selon le secrétaire général adjoint de l´ONU, Carlos Lopes, sur le départ. Aucun pays au monde ne peut avoir une politique monétaire immuable depuis 30 ans. « Il y a donc quelque chose qui cloche », a-t-il dit à l´AFP.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Du côté du ministre Michel Sapin, on évoque en outre une garantie et « pour le pouvoir d´achat des plus pauvres » et pour les affaires entre les pays de la zone franc et les entrepreneurs français. « Cette monnaie est la monnaie des Africains, c´est à eux de décider de l´avenir de leur monnaie », a-t-il dit lors d´une conférence de presse.

Présent à cette rencontre, Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l´Afrique centrale (Beac), botte en touche. « La Communauté économique et monétaire des Etats d´Afrique centrale exporte du pétrole, subit la crise mais les effets sont moins importants que dans d´autres pays où l´inflation a explosé ».

« Le problème ne se pose pas au niveau du franc CFA, ce n´est pas la préoccupation aujourd´hui » a renchéri son homologue de la Banque centrale des Etats de l´Afrique de l´Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné. Et de brandir l´exemple effrayant de ces pays africains, qui ont leurs propres monnaies nationales (quelle hérésie!) et qui connaissent des inflations domestiques à deux chiffres.

Source : REUTERS

Populaires cette semaine

To Top