Actu'Décalée

Foumbot : un couple infidèle mystiquement coincé dans une auberge

FOUMBOT

Une concubine et son Don Juan ont passé de sales quarts d’heures à Foumbot. L’intervention de l’hôpital de district n’ont pas permis à ces amoureux de circonstance de se décoller. La ville de Foumbot a connu Dimanche, 08 Décembre 2014, une ambiance extraordinaire, emprunte d’insolite et du ridicule.

Une femme mariée et un Don Juan ont connu une aventure dans une auberge de la place où ces amoureux de circonstance s’étaient rendus pour savourer un plaisir érotique, pressant et récalcitrant. Ce grand match sentimental qui au départ s’était bien préparé, a tourné au drame. Ayant attendu longtemps sans voir sortir le couple, le personnel de l’auberge a défoncé la porte et trouvé les amoureux dans une atmosphère fastidieuse voire lamentable. Simplement, le match du collé-collé, avait tourné au callé-callé.

Le couple inséparable aurait été transporté manu militari à l’hôpital de district de Foumbot, aux premières heures de la matinée. Comme une trainée de poudre, l’information s’est rependue dans toute la ville de Foumbot. C’est ainsi que l’hôpital de district de Foumbot est pris d’assaut par une foultitude de personnes curieuses de voir cet évènement inédit de ce couple pris dans l’engrainage d’un amour extra conjugal. Le point de convergence était le bloc opératoire où le couple devrait se trouver pour les soins intenses. Tellement le public se bousculait à l’entrée au point où le personnel médical a failli perdre patience, surtout qu’il s’agissait d’un jour du grand marché de la localité.

Des nombreux démentis de ce personnel n’ont pu dissuader cette foule de curieux qui y avait fait le pied de grue devant l’hôpital jusqu’à tard dans la nuit. De sources bien introduites, cette femme infidèle aurait décidé d’entretenir des liaisons amoureuses extraconjugales suite à l’absence prolongée de son époux du foyer conjugal depuis trois ans.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Son époux se serait installé depuis ce temps au Gabon. Entretemps, elle vivait dans la solitude à Massangam dans sa belle-famille. La nostalgie de son mari, l’absence de la chaleur sentimentale l’auraient poussé sans doute à être sensible aux regards de ce don juan. C’est ainsi qu’elle décide de se laisser aller dans les bras de ce dernier, originaire du Nord-Ouest.

Aux dernières nouvelles, les deux ont pu se décoller, mais dans la stricte intimité. Des indiscrétions nous apprennent que le sous-préfet serait descendu sur les lieux en compagnie du chef supérieur, et l’ordre a été intimé à son époux depuis le Gabon. Ce dernier voulait que le couple des amoureux fasse le tour de ville avant qu’il ne communique la formule magique à son petit frère pour les décaler. Ce n’est pas la première fois qu’un tel scénario se passe à Foumbot.

Il y a de cela trois ans, c’est un homme en tenue qui avait été surpris dans ce genre de situation. Ce fait divers remet au goût du jour un phénomène devenu monnaie courante dans le Noun. Des milliers de natifs de ce département qui séjournent au Gabon sont mariés à plusieurs femmes qu’ils abandonnent pour les inviter à tour de rôle dans leur pays de résidence.

La durée de chaque femme auprès du mari est comprise entre deux et trois ans. Pendant cet intervalle, les autres coépouses attendent au pays. Un véritable gâchis qu’il faut revoir à tout prix pour sauver nos sœurs Bamoun de l’infidélité involontaire.

© La Gazette du Noun : HMN

Populaires cette semaine

To Top