Features

Footballeur camerounais, tué dans un accident de la circulation en Tunisie

Dschang_suicide_pendu_Cameroun-homme-Maga

Un mois et une semaine après le décès dans des conditions troubles de l’attaquant camerounais Albert Ebossé de la Jeunesse sportive de Kabylie (Algérie), le football camerounais vient de perdre encore l’un de ses pratiquants. Il s’agit de Essomba Onana qui est décédé Dimanche soir des suites d’un accident de la circulation après un match de football avec des amis.

essomba_onana_tue_en_tunisie_001_ns_350«Il est allé couler la sueur comme on dit chez nous dans un match de 2 – 0 avec des amis ivoiriens du quartier (quartier EL Aouina, ndlr). Après le match, autour de 20h30, il a choisi de retourner à son l’hôtel à pied au lieu d’emprunter un taxi. Il a préféré marcher question de faire un peu du tourisme. Pendant qu’il marchait donc, une voiture a subitement quitté l’autoroute pour venir percuter en plein trottoir Essomba. La voiture l’a aplati sur le mur d’une habitation. Il a rendu l’âme sur le coup. Alerté, je suis arrivé sur le lieu de l’accident, 55 minutes après. J’ai aussi constaté que Bakoa, un autre joueur camerounais qui marchait avec lui, a eu une grave fracture au pied droit. Il est en observation dans un hôpital » témoigne Thierry Makon Nloga, jeune footballeur camerounais professionnel à l’Espérance de Tunis.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A en croire les proches du défunt footballeur, Essomba Onana, ancien joueur de Ouragan de Yaoundé et Renaissance de Ngoumou, deux clubs de Yaoundé, s’est rendu il y a trois semaines en Tunisie pour des tests de recrutement dans plusieurs clubs tunisiens. «Aucune équipe ne l’avait invité. C’est son manager qui l’a fait venir pour qu’il tente sa chance. Il était avant sa mort en test avec l’équipe des jeunes de l’Espérance de Tunis» affirme un proche. Essomba Onana s’était lancé dans cette aventure avec Bakoa, un autre camerounais sociétaire d’AS Etoa Meki, un autre club de Yaoundé.

Le corps d’Essomba Onana est gardé dans une morgue de la ville de la capitale tunisienne en attendant les résultats de l’enquête ouverte par la police.

Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top