Features

Football: Marlène Emvoutou flingue Joseph Antoine Bell et Abdouraman

Marlène_Emvoutou_sur_stv

Invitée dans une émission de sport sur le plateau de la chaîne de télévision STV le 21 octobre dernier, Marlène Emvoutou a saisi l’occasion pour verser son venin sur Bell Joseph Antoine et Abdouraman Hamadou Babba deux opposants farouches des dirigeants de la Fécafoot.

Est-ce que la crise qui perdure à la Fécafoot du fait des procédures pendantes à la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (Cca) du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun, pourrait avoir un impact sur la préparation des prochaines Coupes d’Afrique des Nations de football 2016 et 2019 qui seront organisées au Cameroun ? A cette question de la présentatrice de l’émission, Marlène Emvoutou a dégainé pour tirer sur Bell Joseph Antoine et Abdouraman Hamadou Babba, les auteurs des requêtes déposées à la Cca et qui menacent d’annuler tout le processus de la normalisation de la fécafoot. Un processus bouclé le 28 septembre 2015 par l’élection de Tombi A Roko à la tête de la Fécafoot.
Marléne Emvoutou, face à la contradiction sur le plateau de l’émission, est allée puiser dans le passé controversé de Joseph Antoine Bell pour démontrer que ce dernier, candidat recalé à la présidence de la Fécafoot, n’a pas les qualités pour présider aux destinées du sport roi camerounais. «La personne que vous avez soutenue aux élections, notamment Bell, ce monsieur Bell comme moi a fait de la prison. Mais, il a fait de la prison parce qu’il a violé une fille. Il a été condamné pour cela et dans un pays sérieux, monsieur Bell serait inscrit dans la liste des délinquants sexuels. Et il lui sera interdit d’approcher les mineurs. Or à la Fecafoot, nous avons justement à faire aux mineurs» a affirmé avec conviction, l’ancienne pensionnaire de la prison de Kondengui à Yaoundé. Elle y a passé huit mois pour affaire d’abus de confiance.
Au sujet d’Abdouraman qui aurait refusé un poste de Secrétaire général de la Fécafoot au cours du consensus organisé le mois dernier par les pourvois publics afin de mettre fin à la guerre pour le contrôle de la Fécafoot, Marlène Emvoutou ne l’a pas aussi loupé. «On lui a donné l’opportunité d’être Secrétaire général de la Fecafoot comme il le dit. Je salue là son honnêteté intellectuelle parce que Abdouraman n’a pas le niveau pour être Sg de la Fecafoot. Moi-même je contesterai cela. On exige un Bac plus quatre pour être Sg de la Fecafoot. La nouvelle dynamique exige un niveau intellectuel élevé pour être Sg de la Fecafoot» estime l’ex candidat à la présidence de la Fédération camerounaise de football qui semble s’être déjà rangée parmi les soutiens de Tombi A Roko.
«Je considère qu’il y a quelque chose de Freudien dans la démarche d’Abdouraman. On ne peut pas contester la légitimité d’un bureau et chercher à tous prix à participer à des événements organisés par ce bureau là. S’il estime que les élections de la Fecafoot ne sont pas valables, il ne peut pas aller affilier son équipe ou demander à ce que son équipe participe à un tournoi qui est organisé par un bureau illégitime. Donc, il y a de l’incohérence dans tout ce que fait Abdouraman. Il a fait de sa contestation à la Fecafoot, un fond de commerce» conclut Marlène Emvoutou. Ses cibles, Bell Joseph Antoine et Abdouraman, apprécieront chacun à sa manière !

Populaires cette semaine

To Top