Features

Football: L’Olympique lyonnais multiplie les stratégies pour s’attacher les services de Nicolas Nkoulou

Nicolas-Nkoulou

Dans une récente sortie sur Radio Monte Carlo (RMC), Jean Michel Aulas, le président de cette formation de Ligue 1 française,  appelle les dirigeants marseillais avec lesquels il est en négociation à la solidarité nationale.

Jean Michel Aulas, président de l’Olympique lyonnais, club de ligue 1 française veut à tout prix s’attacher les services de Nicolas Nkoulou, défenseur camerounais de l’Olympique de Marseille pour la prochaine saison. Pour atteindre cet objectif, le patron du club rhodanien ne manque pas d’astuces. Dans sa dernière trouvaille, il appelle les dirigeants de l’OM à la solidarité nationale. Car dans la perspective de la prochaine Ligue des Champions de l’UEFA avec laquelle l’OL renoue cette saison, l’ancien vice-capitaine des lions indomptables a visiblement, selon Jean Michel Aulas,  le profil idéal pour patronner sa défense centrale.  Il  insiste en outre sur les avantages financiers que Marseille aurait à lui céder ce joueur qui est à un an de la fin de son contrat.

«  Chez nous, le dossier n’est pas clos. J’ai prolongé notre offre jusqu’à ce que Nicolas nous dise qu’il ne pourra pas venir cette année. Je pense que le retour de Marcelo Bielsa est un signe qui peut permettre d’avancer. Si j’étais à la place de Nicolas, j’irais voir directement Marcelo Bielsa parce que je pense que c’est lui qui a les clés de la solution. La solution, c’est quoi ? Soit on garde un joueur et il arrive en fin de contrat. Soit on regarde la proposition, qui est une proposition à près de 10 millions euros, qui permet à Nicolas de jouer en Ligue des champions. Il me semble qu’il faut qu’il y ait une solidarité nationale. Aujourd’hui, Marseille ne jouera pas la Ligue des champions. L’OL la jouera. Ça a souvent été l’inverse dans le passé. On a terminé devant l’OM. C’est la sanction sportive, la sanction économique. Aujourd’hui, on est repassé devant alors qu’on était derrière Marseille, alors que pourtant, on a consacré nos investissements dans des directions différentes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Marseille a investi sur des joueurs. Nous, sur des infrastructures. Aujourd’hui, on a aussi les moyens d’investir sur des joueurs. Ça serait, donner raison à la politique de Marseille que de faire une offre et une plus-value sur un joueur acheté il y a quatre ans, alors qu’autrement, on risque de tout perdre. Donc solidarité, mais également raisonnement tout à fait logique. Ils ont des joueurs qui sont en fin de contrat. Un certain nombre sont déjà partis, soit parce qu’ils étaient en fin de contrat, et ça a couté fort cher, soit parce qu’ils ont été transférés… Quand on a l’occasion de prendre entre 8 et 10 millions sur un joueur en fin de contrat dans un an, ça vaut le coup d’y réfléchir. Je reste optimiste. En plus, j’aime beaucoup Nicolas. Comme Steve Mandanda, ce sont de grands joueurs qui ont aussi une grande personnalité. Le foot de haut niveau en a besoin. » A-t-il plaidé sur RMC. Réussira-t-il à convaincre les dirigeants marseillais avec ces nouveaux arguments ? Wait and see !

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top