Features

Football Comedy Club: Spectacle et cinéma

Enquête-la_Coupe_du-monde-de-football

Les joueurs de football sont passés maîtres dans l’art du spectacle. A force de se produire devant des dizaines de milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs, beaucoup ont fini par se prendre pour des stars du cinéma. On les voit faire des clins d’œil à la caméra lors de l’exécution des hymnes nationaux. Si c’est pour montrer qu’ils n’ont pas la frousse, c’est raté. Notamment pour les Camerounais, nombreux à jouer ce petit jeu avant le match contre la Croatie l’autre mercredi. Le geste leur a plutôt attiré les foudres de quelques compatriotes, pointilleux sur le respect des emblèmes et symboles nationaux. En plus, on a bien vu, 90 minutes plus tard, qu’ils n’avaient pas la maîtrise de leurs émotions.

L’affaire est d’autant plus amusante que certains footballeurs ne semblent pas connaître les paroles de leur hymne national. La télévision passe désormais les textes en même temps que défilent les visages de joueurs. Et là, on en voit des vertes et des pas mûres. Essayez seulement de comparer le mouvement des lèvres de certains et le texte en bas de l’écran, vous nous en direz des nouvelles.

Mais là où les joueurs sont très forts, c’est dans l’art de simuler. A ce jeu, il faudra encore des innovations à la Fédération internationale de football Association. Parce que, malgré tout, l’arbitre tombe dans le panneau deux fois sur trois. Et il faut revoir plusieurs fois le ralenti à la télé pour bien disséquer l’action. Et voir comment un joueur à peine effleuré se laisse lourdement tomber dans la surface de réparation en espérant obtenir un pénalty. Il arrive que ça marche, malheureusement.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et comme le crime ne peut pas être parfait, il existe aussi un bon nombre de mauvais comédiens parmi les footballeurs. Pour les démasquer rapidement, la Fifa gagnerait peut-être à réexaminer la question de l’introduction de la vidéo dans l’arbitrage. Ça aiderait à réduire le nombre de « grands tombeurs » spécialistes de la simulation. On ne citera personne, mais les plus célèbres sont connus. Ils ont l’art de l’acrobatie. Au moindre contact épaule contre épaule, les voilà au sol, exécutant une série de roulades, en se tenant plutôt le tibia et hurlant d’une douleur imaginaire. Une douleur qui disparaît subitement dès que l’arbitre siffle la faute ou donne un carton à l’adversaire. Ces gestes qui sont aussi graves qu’un célèbre coup de coude dans le dos, méritent une réponse décourageante de la part de l’instance dirigeante du foot mondial. Beaucoup de matches se sont joués sur ces « détails ». Alors, cette vidéo ?

Yves ATANGA International

Populaires cette semaine

To Top