Economie

Finance mobile: Le concept expliqué aux médias

Orange-Cameroun-opérateurs-4G-3G- Téléphonie-Mobile

Les enjeux, pratiques et opportunités de ce nouveau système de paiement étaient au centre d’une formation qui s’est achevée hier à l’intention des journalistes de la presse économique. Le « Mobile Money » ou paiement mobile prend ses marques au Cameroun. Il y a encore, de l’avis de certains experts, beaucoup d’efforts à faire pour atteindre le stade d’un pays comme le Kenya où l’introduction de ce mode de paiement a contribué à la bancarisation de 45% de la population, portant ainsi le taux de bancarisation du pays à 70%.

Au Cameroun, si le taux de bancarisation est encore inférieur à 20%, le taux de pénétration du mobile, lui, est assez élevé (50% en 2014), avec une couverture des zones habitées par les opérateurs de téléphonie mobile estimée à près de 80% à la même date. Pour accélérer le taux de consommation du « Mobile Money », il faut « éduquer » les populations sur les avantages de ce mode de paiement. Et c’est la raison d’être du séminaire de deux jours qui vient de se tenir à Yaoundé sur le thème : « Finance mobile : enjeux, pratiques, opportunités pour le Cameroun ».

Les journalistes de la presse économique du Cameroun, principaux participants, ont reçu toutes les informations nécessaires à la compréhension du concept de finance mobile. Cette rencontre organisée par l’Association des journalistes de la presse économique (Press Eco) avec le concours de Orange Cameroun, avait pour but d’emmener les hommes de médias à s’approprier ce moyen de paiement pour ensuite le vulgariser auprès des populations afin de susciter l’adhésion du plus grand nombre.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour convaincre, ils pourront s’appuyer sur les indicateurs rappelés par Elisabeth Medou Badang, directeur général d’Orange Cameroun, à savoir la célérité, la sécurité, la simplicité et la fiabilité. Pour l’heure, ceux qui expérimentent déjà ce mode de paiement, notamment pour régler leurs factures (700 000 factures d’électricité réglées via ce mode de paiement en 2014), le gain de temps et le coût restent des avantages considérables. Chez les fournisseurs de ces services aussi, c’est un mode de paiement rentable. Visite de terrain, échanges sur les expériences de la finance mobile dans le monde, impact possible sur le développement de l’inclusion financière sont entre autres des articulations qui ont meublé ces échanges dont les résultats pourront bientôt être évalués.

Populaires cette semaine

To Top