Features

FIFA: Le Sud-Africain Tokyo Sexwale se retire de la succession de Sepp Blatter après la décision de la CAF de soutenir plutôt un non africain !

president-caf-issa-hayatou-Fifa

L’élection du nouveau président de la Fifa, prévue le 26 février prochain, va mettre aux prises quatre candidats et non plus cinq. Il faudra encore attendre pour voir un africain élu pour la première fois, président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Une instance qui a aujourd’hui 112 ans. Après la tentative manquée du président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou en 2002, celle du Sud-Africain Tokyo Sexwale, cette année, est aussi un échec. Un verdict tombé très tôt, avant même l’ouverture du scrutin le 26 février 2016.

Tokyo Sexwale seul candidat africain qui était en course pour la succession du Suisse Sepp Blatter, a décidé de jeter l’éponge à cause d’une décision du Comité exécutif de la Confédération Africaine de Football, appelant ses associations membres à voter pour le candidat Cheikh Salman Bin Ibrahim de Bahrein, par ailleurs président de la Confédération Asiatique de Football. Sur la base des arguments suivants: «Considérant l’officialisation définitive de la liste des candidats à l’élection à la présidence de la FIFA le 26 janvier dernier par la Commission Electorale ad hoc de la FIFA;  Considérant les arguments développés par ces différents candidats lors de leurs passages devant le Comité Exécutif de la CAF et suite à leurs divers échanges avec les membres de ce même Comité;  Considérant les aspirations, les intérêts des 54 associations membres de la CAF et les impératifs de développement du football en Afrique; Considérant le profil des candidats, leurs expériences managériales et politiques successives dans la gestion des associations sportives, des fédérations de football, des confédérations, et à la FIFA;  Considérant les récents évènements à la FIFA et la nécessité absolue de mise en place de solides réformes afin de reconstruire la confiance autour de l’organisation faîtière du football mondial; Considérant le besoin pour la FIFA de poursuivre une vision mondialiste, et de demeurer une institution maintenant l’équilibre entre les continents», le Comité executif de l’instance faitiere du football africain a donc «décidé d’apporter son soutien unanime au candidat Shaikh Salman Bin Ibrahim Al Khalifa».

Avec le soutien de la CAF, la Confédération qui détient le poids électoral le plus lourd, l’asiatique Bin Ibrahim est désormais présenté comme le favori de l’élection du 26 février prochain. Il aura comme concurrent le Français Jérôme Champagne, le Jordanien Ali Ben Al Hussein et le Suisse Gianni Infantino. Depuis la démission de Sepp Blatter en octobre 2015, c’est le Camerounais Issa Hayatou qui dirige la période transitoire à la tête de la FIFA

Dans le Communiqué ci-dessous, la CAF explique pourquoi elle a choisi de soutenir l’Asiatique Bin Ibrahim

 

POSITION DU COMITE EXECUTIF DE LA CAF CONCERNANT LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE LA FIFA

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le Comité Exécutif de la CAF, réuni le 5 février 2016 à Kigali au Rwanda, a traité du point de l’ordre du jour concernant les élections présidentielles de la FIFA du 26 Février, sous la présidence de Suketu Patel, 1ervice-président de la CAF, et d’Almamy Kabele Camara, 2ème vice-président de la CAF.

  • Considérant l’officialisation définitive de la liste des candidats à l’élection à la présidence de la FIFA le 26 janvier dernier par la Commission Électorale ad hoc de la FIFA ;
  • Considérant les arguments développés par ces différents candidats lors de leurs passages devant le Comité Exécutif de la CAF et suite à leurs divers échanges avec les membres de ce même Comité ;
  • Considérant les aspirations, les intérêts des 54 associations membres de la CAF et les impératifs de développement du football en Afrique;
  • Considérant le profil des candidats, leurs expériences managériales et politiques successives dans la gestion des associations sportives, des fédérations de football, des confédérations, et à la FIFA ;
  • Considérant les récents évènements à la FIFA et la nécessité absolue de mise en place de solides réformes afin de reconstruire la confiance autour de l’organisation faîtière du football mondial ;
  • Considérant le besoin pour la FIFA de poursuivre une vision mondialiste, et de demeurer une institution maintenant l’équilibre entre les continents ;

Décide d’apporter son soutien unanime au candidat Shaikh Salman Bin Ibrahim Al Khalifa, actuel Président élu de la Confédération Asiatique de Football et vice-président de la FIFA.

Tout en respectant le principe démocratique, la souveraineté et la latitude de chaque association membre de voter pour le candidat de son choix, le Comité Exécutif invite toutes les 54 associations membres de la Confédération Africaine de Football, à réserver leurs suffrages au Shaikh Salman Bin Ibrahim Al Khalifa lors de l’élection à la présidence de la Fifa du 26 février 2016 à Zurich.

Conformément à la délégation de pouvoir signée par le président de la CAF, Issa Hayatou,  le 16 janvier 2016, les 1er et 2e vice-présidents de la CAF ont – dans le cadre du processus électoral de la FIFA – la charge des relations entre la CAF, ses associations membres et les autres Confédérations, et la responsabilité du suivi de cette position, pour l’intérêt suprême du football Africain et du football Mondial.

Le Comité Exécutif de la CAF a également pris note durant sa réunion du retrait de M. Tokyo Sexwale de la course à la présidence de la FIFA suite à sa volonté de soutien des intérêts et de l’unité du football Africain.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top