Features

FIFA : Alors qu’il menacait de suspendre le Cameroun Jérôme Valcke suspendu de ses fonctions

Ce dernier, de l’avis d’un bon nombre d’amateurs de football camerounais, est pour beaucoup dans la crise que traverse en ce moment la Fécafoot «Jérôme Valcke a été relevé de ses fonctions avec effet immédiat et jusqu’à nouvel ordre. La FIFA a pris connaissance d’une série d’allégations impliquant le Secrétaire Général et a demandé qu’une enquête officielle soit menée par la Commission d’Éthique de la FIFA» indique la déclaration de presse publiée ce soir du jeudi 17 septembre 2015.

Si ce communiqué de presse ne renseigne pas avec précision sur la nature des allégations dans lesquelles est impliqué le désormais ex numéro deux de la Fifa, les soupçons pourraient avoir un rapport avec les affaires de corruption qui secouent l’instance faîtière du football mondial depuis quatre mois. Baptisées Fifagate, ces affaires de corruption ont conduit à l’arrestation d’une dizaine de membres de la Fifa, puis elles ont poussé à la démission du président Joseph Sepp Blatter.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Jérôme Valcke était sur le départ depuis que son patron Sepp Blatter avait annoncé sa démission. Mais, en attendant l’élection d’un nouveau président de la Fifa le 26 février 2016, le français continuait à administrer le football mondial. Dans sa dernière correspondance adressée il y a deux mois à Joseph Owona, le président du Comité de normalisation de la Fécafoot, il menaçait de suspendre le Cameroun si le processus de normalisation de la Fécafoot qui dure depuis deux ans, était encore interrompu par des manœuvres en sous-marin des politiques…

La décision de virer Valcke tombe peu de temps après la première audience de l’affaire qui oppose au tribunal du Comité national olympique et sportif du Cameroun la Fécafoot à Abdouraman Hamadou Babba. Ce dernier demande l’annulation des Assemblées générales nationale et régionales qui ont adopté le mois dernier, les nouveaux textes de la Fécafoot. L’affaire a été renvoyée au jeudi 24 septembre 2015. Si Abdouraman a gain de cause, le processus de normalisation va retomber dans l’impasse.

Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top