Actu'Vidéo

Fibre optique : Extension prochaine du réseau par la CAMTEL

fibre-optique-cameroun-CAN

La Cameroon Telecommunications (Camtel) va conduire prochainement un projet d’extension du réseau de fibre optique, a annoncé un communiqué récent de la compagnie de téléphonie.

Ledit projet sera financé par un prêt de 42,8 milliards de F d’Exim Bank (Chine) et le budget de la Camtel. A la suite de la mise en service de 3200 km de fibre optique installés entre 2010 et 2012, des exigences nouvelles imposent la nouvelle entreprise de densification du réseau. Il est tout d’abord question de sécuriser les échanges. « La configuration actuelle du réseau de fibre optique ne répond pas toujours aux normes en vigueur en ce qui concerne sa disponibilité », explique la Camtel. De fait, l’opérateur redoute de ne pas disposer de voies de secours en cas de coupure ou de rupture de l’infrastructure. A cet égard, les segments du réseau qui desservent le septentrion et le Tchad ; les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et du Sud.

fibre-optique-Cameroun

fibre-optique-Cameroun

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La seconde raison qui justifie le projet d’extension est la satisfaction des besoins des opérateurs en haut débit. « La mise en œuvre des réseaux mobiles haut débit par Viettel (société mère de Nexttel, Ndlr) et à court terme par les autres opérateurs concessionnaires s’accompagnera par une forte demande en réseaux de transmission par fibre optique », prévoit la Camtel qui doit d’ores et déjà répondre à la demande actuelle de Nexttel. Sur ce chapitre de la demande, le passage à la télévision numérique va également générer des besoins très importants en liaisons haut débit ; les capacités et la couverture actuelles étant « insuffisantes ».

Enfin, l’extension de la fibre optique va aussi permettre un meilleur aménagement numérique du territoire. Le nombre de circonscriptions administratives qui bénéficient des services d’une station de transmission optique sur leurs différents territoires est encore faible. Sur les 360 chefs-lieux d’arrondissement, à peine 25% bénéficient d’une telle présence technologique qui doit même rayonner sur le voisinage. Le positionnement géographique du Cameroun, souligne le communiqué de la Camtel, le prédispose en effet à être un hub numérique pour la Cemac. Raison supplémentaire pour étendre le réseau de fibre optique aux principaux points frontaliers.

via Jean Baptiste KETCHATENG ]

Populaires cette semaine

To Top